La livre libanaise reste coincée au-dessus du seuil symbolique des 8500 LL/USD, avec un taux de change de 8 550 LL/USD à l’achat et de 8 600 LL/USD à la vente au marché noir, alors que le premier ministre désigné Saad Hariri est de retour au Liban, sans que toutefois, les espoirs de voir la situation politique être débloquée par la formation rapide d’un prochain gouvernement.

La pression sur le secteur bancaire devrait également augmenter ces prochaines semaines, au fur et à mesure que le dernier délai imposé par la Banque du Liban à ce que soient augmentés les fonds propres des établissements financiers arrive à échéance.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.