La ville de Tyr

Chef lieu du Caza portant le même nom, localisée au Sud Liban, Tyr fait partie des plus vielles villes fondées par l’Homme, les premières traces de la civilisation faisant remonter son histoire à plus de 2700 ans avant JC.

Comme toute localité phénicienne, Tyr possédait 2 ports, un dit Sidonien parce qu’en direction de Sidon au Nord, il serait situé au niveau de l’installation portuaire actuelle et un autre dit égyptien au Sud, parce que tourné vers l’Egypte et qui serait mis en danger par un projet d’infrastructures.

Tyr jouera un rôle crucial dans l’épopée phénicienne, tant au niveau commercial avec la fameuse production du pourpre à partir du Murex, qu’au niveau politique, puisqu’elle fondera de nombreuses colonies le long de la Méditerranée et notamment Carthage. Composée de 2 villes à l’origine, une insulaire et une autre continentale, elle s’illustrera par sa résistance face à Nabuchodonosor II et tombera après un siège de 13 années puis face à Alexandre le Grand qui construira une digue jusqu’à l’île pour l’occuper. Cette digue qui s’ensablera permettra aux 2 villes de se réunir.

Elle connaitra alors une période moins troublée au sein de l’Empire Séleucides, puis Romain et Byzantin avant l’occupation arabe, croisée, mamelouke et ottomane.

Tyr est aussi une ville connue pour son rôle dans la construction du temple de Salomon à Jérusalem. Salomon. En effet, Hiram 1er, roi du Xème siècle avant Jc envoya du bois, des architectes, notamment le talentueux architecte Hiram et des maçons à Salomon pour l’aider à la construction de ce temple en l’honneur de Yahvé.

The following two tabs change content below.
Expert économique, François el Bacha est l'un des membres fondateurs de Libnanews.com. Il a notamment travaillé pour des projets multiples, allant du secteur bancaire aux problèmes socio-économiques et plus spécifiquement en terme de diversité au sein des entreprises.