3 minutes à lire

Après l’explosion du 4 août 2020 et son lot de drames, la chaine de télévision brésilienne TV Cultural diffusera le 20 septembre prochain à 3 heures de l’après-midi un programme intitulé « Um abraço Em Beirut » ou « A hug in Beirut ». 

Ce programme sera diffusé parallèlement au Liban par la chaine de télévision LBCI et sur différents réseaux sociaux de la communauté libano-brésilienne et des artistes qui se sont impliqués. 

À l’origine de cette initiative visant à renforcer la coopération entre le Liban et le Brésil, le Consulat du Liban à Rio de Janeiro et son consul Alexandro Bitar. Ce concert est également soutenu par le Ministère de la Culture et les chambres de commerce Libano-Brésilienne et Arabo-Brésilienne de Rio de Janeiro, indique la représentante de l’évènement au Liban Pascale Ojeil. 

Il s’agit d’exprimer la solidarité du peuple brésilien au peuple libanais, un peuple qui reste toujours endeuillé par la catastrophe, avec l’objectif de lever des fonds en faveur des victimes de l’explosion du port de Beyrouth. 

Cette explosion a fait, rappelons-le, plus de 190 morts, plus de 6 500 blessés et endommagé les maisons de 300 000 personnes.

Tim Rescalla à gauche et Ricardo Feghali à droite

Cet évènement est sous la direction artistique du chef d’orchestre libano-brésilien Tim Rescala et du musicien Ricardo Feghali du groupe Roupas Nova et sous la direction générale de Maurício Valim et de Marcelo Amiky, avec la présence de l’Orchestre de Beyrouth sous la conduite de Harout Fazlian qui accompagnera ainsi virtuellement des artistes brésiliens de renom. Une première pour la musique entre les 2 continents et qui relie désormais les 2 pays. 

Les artistes brésiliens d’origine libanaise avec à gauche, Frejat et à droite Fagner

Au programme musical, avec les brésiliens d’origine libanaise Frejat et Fagner ainsi que les brésiliens, Claudia, Leitte, Lenine, Daniel et Melim ont ainsi fait parvenir des vidéos pour être accompagnés par l’Orchestre de Beyrouth. 

Côté libanais, Jahida Wehbé interprétera une chanson brésilienne, « Samba em preludio », dans une nouvelle version arabo-portugaise proposée par le chef d’orchestre Harout Fazlian, pour que le Liban puisse retrouver son rôle de phare culturel dans le Monde.

Au programme aussi, une réinterprétation de « Rah Halfak bel ghosn ya asfour » de Wadih el Safi. 

Par ailleurs, une chorale interprétera « ya 3achikat al wardi » de Zaki Nassif. 

La soirée sera également marquée par l’intervention de nombreux artistes brésiliens connus dans le Monde qui s’adresseront chacun au peuple Libanais. 

Seront présents Gilberto Gil, ancien ministre de la Culture du gouvernement Lula da Silva mais également guitariste et chanteur, la chanteuse et compositrice Badi Assad, ainsi que d’autres grands noms de la musique et de la scène artistique brésilienne comme Flávio Venturini, Hamilton de Holanda, Tim Rescalla, Sorriso Maroto, Rony Barrak, André Abujamra, Marina Elali, Menescal, Fulô do Mandacaru, Pablo Herrera, Gabriel Sater, Andre Mehmari, Refugee Orchestra qui ont eu l’autorisation de Chico Buarque pour interpréter sa musique, Myrlla Muniz, Sami Bordokan, Pedro Mariano ou encore Mário Manga.

Enfin, la soirée sera également marquée par la lecture de poèmes du célèbre Gébran Khalil Gébran par Fernanda Montenegro, Dira Paes, Osmar Prado, Drica Moraes, Stella Miranda, Guilherme Fontes et Maria Alice Mansur. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français