Majdal Aanjar

Dans une interview accordée à la chaine de télévision Al Jadeed, le ministre de la défense Maurice Slim a réitéré son appel au retour des réfugiés syriens présents au Liban en Syrie, accusant la communauté internationale de vouloir les intégrer au sein de la société libanaise.

“Ce n’est pas dans l’intérêt du Liban ou des Syriens eux-mêmes”, souligne le ministre, dénonçant l’aide aux réfugiés en dollar, les poussant à rester au pays des cèdres.

Ces propos interviennent alors que l’Armée Libanaise a expulsé plusieurs dizaines de ressortissants syriens illégalement entrés au Liban, un fait dénoncé par certaines ONG. À ce sujet, le ministre estime qu’il n’y a aucun lien entre personnes déplacées et propos politiques dénonçant la présence syrienne au Liban, reconnaissant tout de même que leur présence induit une pression sur l’économie locale, déjà fortement touchée par une crise, “ce qui nécessite de traiter les questions avec une communication et une recherche sérieuses entre le gouvernement libanais et le gouvernement syrien”.

Il a indiqué que l’Armée Libanaise en charge du contrôle des frontières remet effectivement les personnes franchissant illégalement la frontière aux autorités syriennes. Quant aux mesures de contrôle aux entrées des camps, des mesures ont déjà été prises par l’institution militaire.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.