Les relations entre l’Egypte ancienne et les royaumes phéniciens sont évidemment anciennes. On peut se rappeler de la légende d’Isis et d’Osiris. Isis, en route pour retrouver le corps de son défunt mari assassiné par son frère Seth, courroucée par un vent en provenance d’une vallée, l’aurait desséchée d’un regard. Cette vallée ne serait autre que celle de Fidar, située au Sud de la Ville Antique de Byblos.

C’est également à Byblos qu’elle découvrira le corps de son défunt mari dans le tronc d’un arbre précieux, longtemps travaillé par l’eau et le sel, et qui sera l’un des piliers du Palais du Roi. Elle le prendra alors en Egypte, le ressuscitera et auront ensemble Horus. Mais ceci est une autre légende.

La ville de Byblos fournira ainsi notamment le bois des Cèdres nécessaire à la construction de nombreux objets dont la fameuse barque solaire de Khéops, découverte seulement en 1954 au pied de la pyramide portant le même nom.

C’est également dans cette même ville de Byblos que nombreux vestiges d’inspiration égyptienne seront découverts. Cette ville était l’un des principaux partenaires de commerciaux de l’Egypte ancienne comme on les appellerait aujourd’hui.

On se plairait presque à s’imaginer des navires phéniciens quittant le port de Byblos avec des cales pleines de bois de cèdres et de divers objets et au retour des bijoux faits d’or et de pierres précieuses.

Certains de ses objets sont exposés au Musée National de Beyrouth.

Les objets d’inspiration égyptienne retrouvés à Byblos et exposés au Musée National de Beyrouth

Les bijoux d’influence égyptienne de l’époque de Bronze (Byblos)

Certains de ces bijoux comportent des hiéroglyphes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.