Les bureaux de vote du Mont-Liban ont fermé leur porte à 19 heures. La journée a été marquée par une très forte mobilisation du collège électoral. Les premiers chiffres indiquent en effet que plus de 50% des électeurs ont fait le déplacement.

La bataille électorale a été marquée par une lutte féroce à Jounieh sur fond d’accusation d’achat de voix. La chaine de télévision Al Jadeed a en effet diffusée une vidéo montrant un membre soutenant la liste de Juan Hobeiche, soutenue par le CPL, le parti Kataëb et le PNL, offrir jusqu’à 600 dollars par voix. La tête de liste a réfuté toute implication dans cette affaire. Face à lui, la liste de Fouad al Bouari était soutenue par les Forces Libanaises et les anciens députés Farid Haykal Khazen et Mansour el Bone.

Depuis le Sérail de Jounieh ou il s’était déplacé, le Ministre de l’Intérieur, Nouhad el Machnouk a également révélé que ses forces ont arrêté 4 individus soupçonnés d’achat de voix dans les localités de Yachouch et de Rachine. A Tartech dans le caza de Jbeil, le chef du bureau de vote a été remplacé après que les Forces de Sécurité aient découvert des bulletins de vote en faveur d’une liste en sa possession.

Des rixes se sont également déroulées à Jbeil entre partisans de l’ancien ministre Charbel Nahhas et celles du maire actuel Ziad Hawat, par ailleurs personne proche de l’ancien président de la république Michel Sleiman. A Afqa, une bagarre au sein d’une même famille a également eu lieu entre partisans du Hezbollah et du mouvement Amal, provoquant l’intervention des Forces de Sécurité.

Une importante mobilisation a également eu lieu dans les autres régions libanaises et notamment à Chouefait ou à Damour.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.