Capture d’écran Netflix 2016-01-08 à 09.28.53

La société de Streaming Netflix a annoncé le déploiement de son service de télévision en ligne dans 130 pays supplémentaires dont le Liban, en plus des 60 pays où elle est déjà présente.

Le public libanais pourrait ainsi accéder en direct à diverses séries diffusées par Netflix dont Daredevil, BloodLine, Marco Polo, et cela sans passer par un service VPN (Virtual Private Network) comme c’était précédemment le cas pour « louer » une adresse Ip d’un pays où le service était déjà présent. Ces séries ne sont pour l’heure pas diffusées par les chaines locales, qui sont plus axées sur des émissions à caractère « ludiques » pour le pas évoquer le caractère souvent décevant de leurs programmes respectifs. L’autre intérêt de Netflix est également d’avoir accès à un nombre considérable de documentaires sur divers thèmes, dont les inventions de Nicolas Tesla par exemple, ou de l’histoire des Hackers, ou encore à un certain nombre de films.
Capture d’écran 2016-01-07 à 15.01.56
Cette offre reste cependant limitée au Liban – la série Walking Dead par exemple n’étant pour l’heure pas accessible au public libanais sans passer par un service VPN, comme nous avons pu le constater hier.
Par ailleurs, des difficultés techniques, parmi lesquelles la vitesse de connexion en raison de la déficience des infrastructures actuelles ou le prix excessif de la Bande Passante, limitent de facto l’intérêt de cette offre.
Notre collaborateur a ainsi dû passer l’après-midi entier hier à regarder un streaming d’un seul épisode d’une des séries accessibles au Pays des Cèdres, épisode sans cesse interrompu par une vitesse de connexion trop lente.
Fondée en 1997, revendiquant 65 millions d’utilisateurs en juin 2015, la société Netflix propose légalement des films et séries télévisées en flux continu dans divers pays du Monde contre un payement mensuel de 11 euros en moyenne comme en Europe. La société américaine avait été également critiquée dans de nombreux pays dont la France ou la Belgique en raison d’un manque de choix de catalogue de seulement 2500 titres, offre limitée par des contrats d’exclusivités déjà signés pour les régions concernées. Une autre critique des opposants à Netflix évoquait la saturation des infrastructures internet actuelles par l’offre et la dégradation de la qualité des services offerts par les ISP.
Au Liban, à part un certain public intéressé par l’accès aux séries les plus en vogue, le service Netflix pourrait donc mécontenter de nombreuses personnes dont les chaines locales, les distributeurs de télévision ou encore les fameux vendeurs de DVD piratés ainsi que les consommateurs frustrés par la vitesse de connexion trop lente. Cependant ce nouveau service pourrait également remplir les poches du Trésor Public en raison des excès d’utilisation de bande passante qu’il ne manquera pas d’occasionner.
Il s’agira peut-être enfin de faire comprendre aux autorités libanaises que l’amélioration des infrastructures de communication dont Internet est aujourd’hui l’outil essentiel, permettra également d’améliorer les finances publiques et d’augmenter la croissance de l’économie du Pays des Cèdres. Peut-être le Ministre des Télécommunications Boutros Harb et le directeur général d’Ogero entendront-ils cet appel…
François el Bacha

1 COMMENTAIRE

  1. Parmis les VPN de qualité, on peut citer ActiVPN (www.activpn.com) ou pour 3e par mois, on peut changer notre adresse IP et sécuriser la connexion internet.
    Je l’utilise quotidiennement pour regarder Netflix aux USA et en France.

Comments are closed.