L'actrice porno d'origine libanaise Mia Khalifé
L'actrice porno d'origine libanaise Mia Khalifé

Jugé pour appartenance à une organisation terroriste, à savoir celle de Daesh, un suspect libanais déclare ne pas pourvoir y appartenir en raison de la présence de films pornos sur son téléphone.

Selon le quotidien arabophone As Safir, ce suspect accusé d’avoir été impliqué dans des combats contre l’Armée Libanaise en octobre 2014 dans le quartier de Bhenin à Tripoli au Nord Liban, serait affilié au Cheikh Khaled Hoblos, lui-même aux arrêts depuis avril 2015. Ce dernier réfute également toute appartenance à l’organisation terroriste.

Un des avocats de la défense a indiqué que les services de sécurité ont retrouvé à bord du téléphone d’un des sympathisants suspectés d’être impliqués dans les combats contre les militaires libanais, des films pornos, “la preuve que ce dernier ne pouvait pas appartenir à Daesh”, selon les propos rapportés par le journal.

Les autres 11 suspects citent dans le cadre de la procédure judiciaire font également état d’excuses plus ou moins farfelues pour clamer leur innocence: un d’entre eux déclare avoir été présent sur les lieux sur les lieux sans avoir même entendu les tirs de fusils et alors qu’une photographie le montre portant une arme. Un autre déclare avoir trouvé un équipement militaire dans un arbre, équipement avec lequel il envisageait de commettre des vols. Il est bien connu que les armes, comme l’argent, cela pousse dans les arbres. Un troisième enfin déclare être sous l’emprise de différentes drogues pour réfuter l’accusation également d’appartenir à Daesh.

Face à ces excuses, le juge militaire Khalil Ibrahim s’est ironiquement interrogé sur l’origine des décès des militaires tombés lors des combats. “Déclarez-vous que les martyrs de l’Armée sont morts d’une crise cardiaque?”

Pour rappel, en octobre 2014, le cheikh Khaled Hoblos, imam extrémiste de la mosquée Haroun à Minié, et 2 comparses avaient pris part à de violents affrontements contre l’armée à Tripoli. Le groupuscule du cheikh Hoblos serait ainsi lié à la mort de quatre soldats, dont deux officiers de l’Armée Libanaise. Il sera arrêté le 9 avril 2015, après avoir été localisé par les Forces de Sécurité Libanaises alors que la cellule terroriste qu’il dirigeait se préparait, selon les services de renseignement, à une nouvelle vague d’attentats.

Prochaine audience de ces comiques devant le Tribunal Militaire en septembre prochain … peut-être d’ici-là, que les avocats de la défense convoqueraient l’actrice pornographique libanaise Mia Khalifa afin de leur fournir un alibi.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.