tribune libre

La presse locale et internationale assiste depuis quelques temps à un parallèle au genre fantastique, digne du film de S Kubrick, 2001 espace odyssée. Il concerne notre pays en effervescence. Un territoire aride, desséché par le manque de pluie, vidé de ses formes humaines; du respect, de l’appréciation, de la reconnaissance, de la « correctitude », de l’humilité, de la transparence et surtout de la décence. Des comportements de type primitif sous une surface de civilité se déchirent encore sous le couvert à peine masqué de la civilité « démocratique ». Ils croient encore chacun posséder, au delà des réalités historiques et des discours présents, la perspective des étapes pour résoudre les maux de notre pays, malgré tous les désaccords fondamentaux entre eux. L’autosuffisance des diverses vues patriotiques exprimées parlent haut et fort des efforts pour la préservation d’un état cohérent. Quel superbe ballet oratoire de « partenaires » de la nation sans que quiconque perçoive le drame suivant, vécu par le citoyen: Aucun acte émanant d’un seul point commun n’a été dégagé ni clamé ni défendu à l’unisson au service des libanais! ! On voudrait quand même convaincre l’intelligence de tous que l’avenir ne pourrait être conçu ni construit qu’à partir de leurs superbes stratégies  intentionnelles orales. Heureusement que le bon sens perdure chez la majorité qui ne se tait plus. Désormais, pour préserver la République des incohérences aberrantes il faudrait admettre sans plus tarder, la nécessité de desservir la table nationale au politiques divergentes et stériles. Cependant, une véritable mentalité citoyenne existe chez d’autres. Leur page est blanche, claire, organisée, conciliatrice et toujours au travail pour servir !!

Joe Acoury.