Le Pape François a récemment déclaré que l’Eglise Catholique, suite à l’étude effectuée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF), prononcera très prochainement sa position par rapport au phénomène desdites apparitions de la Vierge à Medjugorje. Une décision tant attendue par beaucoup de fidèles, qui serait traitée à partir du 17 juin 2015, mais qui risquerait, selon des sources ecclésiastiques, de décevoir un bon nombre d’entre eux –  notamment les pèlerins libanais habitués à ces voyages vers la ville d’Herzégovine.

«La dernière parole de Dieu s’appelle “Jésus” et rien de plus»

Au cours de la Messe célébrée ce mardi 9 juin en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le Saint Père a martelé que «la dernière parole de Dieu s’appelle “Jésus” et rien de plus». Dans son homélie articulée autour de l’identité chrétienne et retranscrite dans l’Osservatore Romano, le Pape a déploré la recherche de Dieu «avec ces spiritualités chrétiennes un peu éthérées, légères ».

Évoquant la régression de cette identité à cause du péché et de la tentation, il a estimé qu’il existe parmi les fidèles «ceux qui ont toujours besoin de nouveauté dans l’identité chrétienne: ils ont oublié qu’ils ont été choisis, oints, qu’ils ont la garantie de l’Esprit et ils cherchent: “Mais où sont les voyants qui nous parlent de la lettre que la Vierge nous enverra aujourd’hui à 4h00 de l’après-midi?…” ». Et le site de la Croix d’ajouter : …Et ils vivent de cela. Cela n’est pas l’identité chrétienne ». Une allusion au phénomène de Medjugorje, non dénuée d’une pointe d’ironie, permettant de supposer la prise de position imminente de l’Eglise romaine. Ces propos ne sont en outre pas une déclaration officielle et ne constituent pas les derniers mots du Vatican.

Exhortation à la prudence 

Cependant, lors d’une messe matinale peu de temps suite à son élection, le souverain pontife avait exhorté les fidèles à faire preuve de prudence en réaction aux apparitions régulières de la Vierge. « La Vierge n’est pas le chef du bureau de poste qui enverrait des messages tous les jours. » avait-il déclaré.

A la demande du Pape Benoit XVI, une commission de cardinaux et de théologiens avait été formée en mars 2010 afin de mener des travaux sur les apparitions à Medjugorje, travaux ayant pris fin en 2014 et dont les résultats ont été mis entre les mains du Pape François. Dans son mot adressé aux journalistes à bord de l’avion le ramenant à Rome de Sarajevo, François Ier a qualifié ces études de « beau travail », annonçant que la Congrégation pour la doctrine de la foi rendra très prochainement publique son jugement sur la question.

Medjugorje en quelques chiffres

Dans la petite bourgade de Medjugorje comptant 4000 habitants, 6 voyants affirment être témoins des apparitions de la Vierge Marie depuis le 24 juin 1981. 3 d’entre eux disent voir la Vierge quotidiennement, et partagent un message mensuel de la Vierge aux fidèles. A eux 6, les voyants ont vu la Vierge plus de 45 000 fois. Medjugorje est le théâtre de beaucoup de reconversion et de pénitence, en plus d’être un lieu favorisant la naissance des vocations religieuses ainsi que des guérisons physique et spirituelles.

Selon la chaîne américaine ABC, le nombre total de visiteurs depuis 1981 jusqu’en 2011 aurait atteint les 40 millions, et le nombre annuel de visiteurs s’élèverait à 2,2 millions en moyenne. L’une des apparitions qui aurait attiré le plus de monde, plus de 60,000 personnes, est celle de Marija à Beyrouth, le 11 mars 2012.

Dans l’attente du dernier mot du Vatican, il est utile de rappeler que la foi et l’identité chrétienne ne reposent pas sur des apparitions ou des phénomènes extraordinaires, mais bien sur un long chemin, vieux de plus de deux mille ans, marqué par le miracle de la Croix du Christ et par sa résurrection, et scandé par le témoignage de milliers de martyrs et de saints personnages ayant transmis l’Amour de Dieu à travers leurs parcours. Et que tous ceux qui désirent aller à la rencontre du Christ et de Sa Mère, n’ont qu’à faire un petit voyage au fond de leurs cœurs où ils seront sûrs de les retrouver.

Source : la-Croix ; l’Osservatore Romano ; Blog Chère Gospa

Comments are closed.