Moins d'une minute de lecture

Pour la deuxième journée, des manifestants se sont rassemblés au niveau des services de la mécanique de Jounieh, à 40 km au nord de la capitale Beyrouth, alors que le Liban entre dans son 58ème jour de manifestations, indique une dépêche de l’Agence Nationale d’Information (ANI)

Les protestataires dénoncent une classe politique accusée d’être corrompue et d’avoir mené le Pays des Cèdres à la quasi-faillite économique, alors que se sont multipliés hier les signes avant-coureur d’un effondrement financier imminent avec l’appel à l’expertise technique lancé par le Premier Ministre sortant Saad Hariri au Fonds Monétaire International et à la Banque Mondiale

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.