Le Liban, la Jordanie et la Palestine sont en tête des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord au sujet des achats de voix lors des élections, indique le nouveau rapport de l’ONUG Transparency International

Ainsi selon un échantillon de 6 600 personnes résidants dans 6 pays arabes, le Liban, la Jordanie, la Palestine, le Soudan, la Tunisie et le Maroc, 47% des participants libanais se sont vu offrir de l’argent en échange de leur vote, contre 26% en Jordanie et 12% en Palestine.

Aussi, ce rapport indique que 28% des libanais ont été l’objet de menaces lors des élections législatives pour qu’ils votent en faveur d’un certain parti. Seuls 4% des palestiniens ou 3% des jordaniens ont subi de telles menaces.

Par ailleurs, 51% des libanais ont indiqué avoir fait appel à des intermédiaires concernant leurs relations avec les services publiques, comme l’électricité ou l’eau.

Alors qu’au niveau régional, une personne sur cinq seulement a payé un pot-de-vin au cours de l’année écoulée pour des services publics, tels que les soins de santé et l’éducation et 21% seulement en Jordanie ou en Palestine.

Ainsi, “seulement 28% des citoyens de six pays de la région MENA pensent que leur gouvernement réussit bien dans la lutte contre la corruption. Deux citoyens sur trois (65%) pensent que la corruption a empiré au cours des 12 derniers mois. ” 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.