Le Liban, la Jordanie et la Palestine sont en tête des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord au sujet des achats de voix lors des élections, indique le nouveau rapport de l’ONUG Transparency International

Ainsi selon un échantillon de 6 600 personnes résidants dans 6 pays arabes, le Liban, la Jordanie, la Palestine, le Soudan, la Tunisie et le Maroc, 47% des participants libanais se sont vu offrir de l’argent en échange de leur vote, contre 26% en Jordanie et 12% en Palestine.

Aussi, ce rapport indique que 28% des libanais ont été l’objet de menaces lors des élections législatives pour qu’ils votent en faveur d’un certain parti. Seuls 4% des palestiniens ou 3% des jordaniens ont subi de telles menaces.

Par ailleurs, 51% des libanais ont indiqué avoir fait appel à des intermédiaires concernant leurs relations avec les services publiques, comme l’électricité ou l’eau.

Alors qu’au niveau régional, une personne sur cinq seulement a payé un pot-de-vin au cours de l’année écoulée pour des services publics, tels que les soins de santé et l’éducation et 21% seulement en Jordanie ou en Palestine.

Ainsi, “seulement 28% des citoyens de six pays de la région MENA pensent que leur gouvernement réussit bien dans la lutte contre la corruption. Deux citoyens sur trois (65%) pensent que la corruption a empiré au cours des 12 derniers mois. ” 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.