Le Dixmude est réapparu au large de la capitale ce vendredi pour y conduire des manoeuvres d’embarquement et de débarquement de nombreux équipements et autres matériels militaires. Autre nouveauté, des blindés de l’Armée Française ont également été vus au niveau de l’autoroute de Jounieh, en direction de Beyrouth.

L’histoire ne dit pas si ces derniers n’ont pas été bloqués par les embouteillages assez communs en ce début de weekend.

Outre les manoeuvres d’embarquement et de débarquement, des hélicoptères de type Puma de l’Armée Libanaise ont pu se familiariser, le 17 juin dernier, avec les manoeuvres d’appontage sur un porte-hélicoptère de classe Le Mistral.

Pour rappel, le Dixmude, porte-hélicoptère amphibie, un des fleurons de la marine française, est arrivé en fin de semaine dernière, accompagné par la Frégate de type La Fayette appelée La Guépratte, dans le cadre de la coopération entre Armée Libanaise et Armée Française. L’opération Cèdre Bleu consiste à vérifier l’inter-opérabilité entre les 2 pays.

Il s’agit du premier exercice Cèdre Bleu depuis 2013 en raison de la situation géopolitique d’alors en Méditerranée Orientale.

Déplaçant 21 300 tonnes à pleine charge, le Dixmude, 2ème navire sur les 3 de la classe Mistral, a une longueur de 199 mètres, une largeur de 32 mètres et un tirant d’eau de 6,2 mètres.

Voir la galerie photo

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.