Le porte-hélicoptère Dixmude de la Marine Française, en déplacement au Liban, a poursuivi ses opérations intitulées Cèdre Bleu, en coopération avec l’Armée Libanaise. Il s’agit de tester les capacités d’inter-opérabilité entre les 2 armées.

Par ailleurs, le journal Al Hayat, citant des sources proches de l’Ambassadeur du Liban à Paris, Rami Adwan, indique que la Ministre française de la Défense, Florence Parly, pourrait se rendre au Pays des Cèdres d’ici la fin du mois de Juin.

Il s’agira notamment de poursuivre les discussions avec son homologue libanais, Elias Bou Saab, en vue de renforcer les capacités de l’Armée Libanais.

Au menu des discussions, la création « d’une brigade idéale formée par la France » et un renforcement de la surveillance des frontières libanaises.

L’aide militaire Française au Liban

La France s’est, à plusieurs reprises, prononcée pour le renforcement des capacités de l’Armée Libanaise.

À cette fin, elle a notamment livré dès l’année dernière un certain nombre de VAB Mephisto équipés de missiles antichar HOT, en dépit de l’annulation par Riyad en 2016, du contrat d’achat de matériel militaire pour un montant de 3 milliards de dollars à l’institution libanaise sur fond de tensions entre l’Iran et l’Arabie Saoudite dans lesquelles le Pays des Cèdres faisait figure de proxy de champs de bataille.

La France est également présente en territoire libanais par un contingent de 800 hommes sous commandement de la FINUL déployée au Sud Liban.

Coopération franco-libanaise: Les exercices militaires se poursuivent avec le Dixmude

Côté Dixmude, après les opérations d’appontage des hélicoptères de l’Armée Libanaise, une première pour eux depuis bien des années, il s’agit depuis ce mardi de vérifier les capacités d’embarquement et de débarquements des hommes et du matériel militaire avec le recours à un EDIC de la Marine Libanaise, accompagnée pour l’occasion par leurs homologues français.

Il s’agit du premier exercice Cèdre Bleu depuis 2013 en raison de la situation géopolitique d’alors en Méditerranée Orientale.

Accompagné par la frégate Guépratte, le Dixmude, un des navires les plus importants de la Marine Française après le porte-avion Charles de Gaulle, s’était déjà déplacé au Liban en 2012 dans le cadre de cette même opération Cèdre Bleu.  

Déplaçant 21 300 tonnes à pleine charge, le Dixmude, 2ème navire sur les 3 de la classe Mistral, a une longueur de 199 mètres, une largeur de 32 mètres et un tirant d’eau de 6,2 mètres.

Voir la galerie photo des manoeuvres du Mercredi 19 juin 2019

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.