patriarche rai copy

Le marasme politique actuel bouleverse tous les rapports entre Libanais.
Les politiciens et représentants du peuple ont considérablement perdu l’attention, le respect et la confiance des gens à part de rares et remarquables exceptions.
Devant une telle déliquescence des structures étatiques il y a ceux qui ne perçoivent les règles élémentaires du code de conduite et d’autres qui ne croient plus nécessaire de  recourir à quiconque pour réclamer et défendre leurs intérêts :
Ainsi on peut constater sur nos routes que le conducteur ne  cherche plus uniquement à se déplacer d’un point à l’autre. L’autoroute présente désormais l’interface chaotique et périlleuse du citoyen en manque grave de repères. Il est isolé dans une sphère réduite mais ouverte à l’improvisation à hauts risques. Résultats:En regardant ailleurs, le portable collé au cerveau,on presse sur l’accélérateur  pour un hobby de zigzag continu, dangereux à la James Dean.
On peut s’animer entre potes, jusqu’à ne plus s’inquiéter de regarder la route ou de faire un somme profond pour ne se réveiller qu’au klaxon continu du  voisin paniqué .
En abusant du défoulement primitif et sauvage, certains  arrêtent une voiture kidnappent, tirent aux armes et tuent des passagers !

Heureusement que des êtres humains veillent encore avec des personnalités  bienveillantes et influentes pour clamer haut que le Liban est là pour rester !
Cette terre fière de son passé biblique et de son histoire de défense des valeurs humaines ne baissera pas les bras : Son sel est la coexistence de tous ses fils. Comme l’a si bien signifié le patriarche maronite et cardinal Béchara Raï, seul le repentir peut nous sauver!
En consacrant notre pays au « Cœur Immaculé « de la Sainte Vierge Marie, on confirme l’impuissance de l’autorité de ces « hommes » qui ne représentent plus qu’eux mêmes. »Seule Marie est capable de sauver ce Liban balloté par les vagues » a t-il dit à tous et à chacun.

Vivre enfin tranquillement, pourrait-il devenir le synonyme de perdre la mémoire du présent pour ne revisiter que celle du passé, ce temps de convivialité sereine qui nous manque tant?  Sinon, allons ensemble sur la place de ces martyrs qui nous regardent. Prions, Musulmans et Chrétiens notre Sainte Marie pour bâtir enfin, main dans la main, les cœurs scellés pour un nouveau Liban !

Par Joe Acoury

Libnanews