Le conseil des ministres présidé par la Président de la République, le Général Michel Aoun, a adopté ce jeudi, les licences accordant à 3 consortium, le droit de forage pétrolier et gazier des blocs maritimes 4 et 9. Ces forages devraient commencer dès 2019.

Ces forages permettront de découvrir s’il existe réellement des ressources pétrolifères et gazières permettant au Liban d’intégrer les rangs des pays producteurs de pétrole.

Pour rappel, les compagnies françaises Total, italiennes ENI et russes Novatek avaient remporté un appel d’offre du gouvernement libanais. Il est désormais attendu que le gouvernement libanais informe ces compagnies de son acceptation des appels d’offres et signe les contrats.

Le Bloc 4 se situe le long des côtes nord de la capitale libanaise, et le bloc 9 à la frontière sud. Ce dernier pose d’ailleurs un problème, l’état hébreu en revendiquant une partie longeant ses territoires maritimes.