Le contrat de gérance de la Poste Libanaise, attribué en 1998 à LibanPost arrivera à échéance fin juin prochain.

Il s’agissait à l’époque de fiabiliser le réseau postal libanais largement impacté encore par la guerre civile libanaise pourtant achevée en 1990.

Ce contrat avait été pourtant déjà prolongé à 4 reprise dès lors. Pour l’heure, une cinquième prolongation ne semble pas être à l’ordre du jour. Si cette prolongation ne sera pas actée, le réseau postal libanais devrait être ainsi repris par le Ministère des Télécommunication comme cela a déjà été le cas pour les 2 réseaux de télécommunication mobile, Alfa et MtcTouch.

La compagnie LibanPost, qui se déploie en 94 bureaux sur tout le territoire, offre, outre la distribution du courrier postal, des services financiers mais également un certain nombre de services publics, allant du permis de travail pour les ressortissants étrangers, au permis de chasse.

L’entreprise aurait ainsi distribué plus de 20 millions de colis équivalents à 2 000 tonnes, servant ainsi 250 000 clients par mois, et aurait accompli plus de 8 millions de formalités administratives.

Une question se pose également quant au devenir de ses 900 employés dont 450 postiers, dont la moyenne d’âge est de 35 ans en cas de non-prolongation du contrat de gestion du réseau postal libanais.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն