La vallée de Kadisha Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés.
La vallée de Kadisha
Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés.

 

Aujourd’hui ce n’est pas un jour comme les autres.

Aujourd’hui il y a ceux qui rient, et ceux qui festoient, ceux qui pleurent La Patrie et ceux qui déplorent nos Martyres.

Aujourd’hui, je déverse ma plume rien que pour épancher mon coeur.
Je ne cherche pas à comprendre pourquoi et comment, puisque ce fût sans aucun doute un complot international fomenté par quelques partis locaux avec leurs homologues syriens, saoudiens et occidentaux dont les intérêts se croisèrent provisoirement pour former une cabale contre le Liban Libre.

Aujourd’hui je voudrais simplement savoir où l’on se dirige 25 ans après l’invasion des régions libérées par les forces d’occupation syriennes et de leurs serviteurs abjects et infâmes pour mettre fin à notre rêve d’une nation souveraine et balaya toute velléité de fierté nationale.

Aujourd’hui, je me rappelle de Saïd, de Charles, de Camille, de Bachir, de Dany, des Pierre et de tous ces colosses qui croyaient au Liban, à son identité unique, et à son modèle de Pluralisme dans ce monde qui tourne à l’envers. Eux avaient mérité avec justesse leur titre de Nephilim dans la genèse de la cause libanaise.

Aujourd’hui Je m’adresse à Bkerké, cette citadelle qui fût et restera notre ultime référence, et qui depuis les jours d’antan dressait les feuilles de route que l’on suivait avec confiance et dignité.

Mais je m’adresse surtout à nos Leaders chrétiens. Il y a ceux parmi vous qui trônent sur leur peuple et ceux qui sont encore dans les langes.
Où est-ce que vous nous emmenez?
La situation est en-porte-à-faux tandis que vous restiez comme des sourds-muets face à cette crise fatidique qui menace notre existence même? Je parle bien de l’affaire des deux millions de syriens qui squattent chez nous depuis quelques années sous le faux prétexte de réfugiés de guerre.

Ne savez vous point que c’est le peuple qui vous a coiffés sur le poteau ?
Ne vous vous rendez pas compte que vous portez le mandat du peuple qui vous avait élus et que vous nous devez de protéger l’avenir de nos enfants ?
N’avez-vous pas honte d’être des fantoches dans les mains de vos compatriotes musulmans qui vous mettent sans cesse à leur diapason?
Pourquoi vous continuez à faire l’apologie des deux nouveaux axes de guerre qui, en l’occurrence, s’en fichent des chrétiens du Moyen Orient et encore plus de ceux du Liban ? N’a-t-on toujours pas appris la fable de l’histoire à savoir la Realpolitik ?

On vous voit chaque jour à la télé en train de baragouiner du jargon politique. Vos interventions, vos discours et vos débats font la une des journaux le lendemain. C’est vrai que l’on vous applaudit! Mais il ne suffit pas d’enrayer le surcroît de notre déficit budgétaire et de résoudre le problèmes des ordures. Cela est bien sûr très important; mais on aurait bien souhaité que vous vous planchiez sur le danger imminent qui frappe à nos portes, à savoir les soi-disant réfugiés qui s’infiltrèrent parmi nous. Ceux-là rongent nos ressources, occupent les pupitres de nos élèves, font concurrence illégitime sur le marché du travail, ne paient ni frais d’électricité ni impôts, causent des embouteillages sur nos routes, et la liste continue. Notre économie est en perte de vitesse.

M. Charbel Khoury
M. Charbel Khoury

Qu’attendez-vous pour appeler à la révolte?
Vous réussissez à nous polariser par des sermons enflammés alors que vous manquez à votre devoir sacré d’appeler à des manifestations pour exiger leur départ immédiat et inconditionnel de nos régions.
Avez-vous peur de ce que penseront de vous vos confrères de l’autre camp?
Le peuple sait toujours exécrer les couards et les traîtres mourront toujours sur le bûcher.
Un vrai Leader est celui qui nait des entrailles de l’oppression.

Aujourd’hui on se souvient de cette journée du 13 Octobre.
Aujourd’hui je vous implore de mettre de côté vos discordes et que vos coeurs battent à l’unisson.
Aujourd’hui ce n’est pas le temps de ménager ses efforts.

Aujourd’hui c’est le 13 Octobre.

Par Charbel Khoury