L’Institut de la Finance Internationale estime que l’économie libanaise pourrait renouer avec la croissance dès 2021, décrivant par ailleurs le plan de sauvetage présenté par le gouvernement libanais de compréhensif par rapport à la situation économique.

Abordant la question de la restructuration du secteur financier local, il s’agira de mettre en place un secteur bancaire domestique viable permettant de conserver une intégration du Liban dans le système financier global.

Il s’agira aussi de résoudre les problèmes liés à la gouvernance et à la corruption. Il est ainsi attendu à ce que le parlement adopte prochainement une nouvelle législative qui pourrait permettre le retrouver les sommes détournées depuis les 30 dernières années.

Avec les autres réformes et notamment celles du secteur de production d’électricité, qui pourront débloquer l’aide internationale, une croissance de 1.3% pourrait ainsi se produire dès 2021 avec la mise en place des projets CEDRE et une amélioration des exportations.

Le taux de croissance pourrait même atteindre 6% en 2024, estime l’IFI.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.