Des membres de la garde républicaine en charge de la défense du Parlement ainsi que des hommes de Forces de l’Ordre brûlent et cassent les tentes des manifestants au centre-ville de Beyrouth, du côté de l’immeuble de Azariyé. Ils se dirigent actuellement vers les tentes de Riad el Solh et la Place des Martyrs.

Les ruelles de Beyrouth actuellement sont en flammes.

Pendant ce temps, les cloches de l’église Saint-Georges des Maronites sonnent en signe d’alerte.

Alors que la journaliste du Jadeed présente sur les lieux, commentait ces scènes de violence, un homme des forces de l’ordre a jeté des pierres contre elle et le cameraman afin de les empêcher de filmer les incidents.

Des militaires s’en sont également pris à un reporter d’Al-Arabia en le rouant de coups.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.