« Chansons en or des années 50 » avec Elie Rizkallah et John Fayad à l’AUB

31

Elie Rizkallah et John Fayad à l’AUB

Dans le cadre du Programme Musical de Zaki Nassif en vue d’une musique plus raffinée, orchestré par l’université américaine de Beyrouth AUB, Elie Rizkallah et John Fayyad convient les passionnés de musique arabe classique à un concert intitulé « Goldies from the Fifties ; Between Beirut and Cairo » (Chansons en or des années cinquante ; Entre Beyrouth et le Caire), ce jeudi 29 janvier 2015 à 20h au théâtre de l’Assembly Hall de l’AUB.

Il est difficile de résumer la carrière artistique d’Elie Rizkallah en quelques mots, ou quelques attributs. Dire qu’elle ressemble à une toile quintessenciée réalisée par un mélange subtil de techniques artistiques mixtes pourrait quelque peu brosser le portrait de cet architecte, à la fois artiste-peintre et chanteur de haut niveau.

Elie a réussi à faire de son rêve et de sa passion sa mission dans son parcours artistique, en reprenant et en actualisant les musiques des fondateurs et innovateurs de la musique orientale de la belle époque. Ainsi, la promotion de ce patrimoine musical oriental où brillent des noms tels que Abdel Wahab, Asmahan, Rahbani, Feyrouz, Zaki Nassif, Roméo Lahoud, et sa mise à la à la portée d’un public plus large, notamment les jeunes générations, a toujours été l’objectif premier de l’artiste.

Elie Rizkallah et John Fayyad au piano, c’est un rendez-vous musical qui conjugue les perles musicales du passé au présent en toute harmonie, dirigé par Nouhad Akiki qui les accompagne au qanoun, ainsi que Joseph Sejaan à l’accordéon, et Joseph Karam au nay.

Les billets son ten vente à l’AUB (du Lundi au Vendredi, entre 10het 4h et 2h avant le concert) et dans toutes les branches de la Librairie Antoine. Les bénéfices iront pour le Programme Musical de Zaki Nassif à l’AUB, qui encourage les jeunes talents musiciens et qui promeut une musique de qualité.
Pour plus d’informations, veuillez contacter le 01-350000, ext: 2685 ou envoyer un mail à : [email protected]

Par Marie-Josée Rizkallah

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais dont elle est actuellement présidente. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/

Les commentaires sont fermés