Armee libanaise drapeau

Communiqué du Commandement de l’Armée – direction d’Orientation :
Dans le temps où l’Armée se lançait dans une bataille féroce contre un groupe armé qui œuvrait à semer la discorde et porter atteinte à la sécurité du pays, alors que certaines parties appelaient au Jihad contre l’Armée, la troupe fut surprise par une campagne médiatique et politique libanaise menée contre elle à travers des films, des enregistrements et des photos fabriqués dans lesquels il est question d’éléments armés qui combattaient aux côtés de l’Armée lors de son opération à Abra.

L’Armée a attendu en vain que les responsables de cette campagne prennent conscience de la dangerosité de leurs actes à l’encontre de l’Armée, de ses martyrs et blessés qui sont encore dans un état critique, mais aussi à l’encontre du Liban et ce en diffusant des scènes fabriquées, et qui sont trop loin de la discipline et l’instruction de ses officiers et militaires. L’Armée a combattu toute seule à Saïda.

Quant à ce qui concerne la présence de certains civils armés, le commandement de l’Armée rappelle que les éléments de la direction des Renseignements portent une tenue civile et cela s’est passé dans plusieurs endroits dans le passé. Tout dérapage sécuritaire ou moral d’un soldat ou d’une unité militaire sera sujet à une enquête militaire interne, et des mesures punitives.

Le Commandement de l’Armée se dit désolé que certains médias libanais et qui étaient des pionniers en révélant la vérité, atteignent ce niveau de désinformation que tout expert technique peut facilement découvrir. L’Armée ainsi que les familles des martyrs et des blessés considèrent cette campagne suspecte comme étant un second assassinat perpétré avec sang froid à l’encontre des martyrs.

Le Commandement de l’Armée considère cette campagne un scandale médiatique. Comme elle ne s’est pas tue quand elle a été visée militairement et sur le plan sécuritaire, elle ne se taira pas sur cette attaque menée contre ses martyrs et se réserve le droit de recourir à la justice libanaise afin que les responsables soient punis et que les martyrs reposent en paix.

Source : Site de l’Armée Libanaise

Libnanews

Le commandement de l’Armée – direction d’Orientation a émis le communiqué suivant:
Dans le temps où l’Armée se lançait dans une bataille féroce contre un groupe armé qui œuvrait à semer la discorde et porter atteinte à la sécurité du pays, et alors que certaines parties appelaient au Jihad contre l’Armée, la troupe fut surprise par une campagne médiatique et politique libanaise menée contre elle à travers des films, des enregistrements et des photos fabriqués dans lesquels il est question d’éléments armés qui combattaient aux côtés de l’Armée lors de son opération à Abra.
L’Armée a attendu en vain que les responsables de cette campagne prennent conscience de la dangerosité de leurs actes à l’encontre de l’Armée, de ses martyrs et blessés qui sont encore dans un état critique, mais aussi à l’encontre du Liban et ce en diffusant des scènes fabriquées, et qui sont trop loin de la discipline et l’instruction de ses officiers et militaires. L’Armée a combattu toute seule à Saïda. Quant à ce qui concerne la présence de certains civils armés, le commandement de l’Armée rappelle que les éléments de la direction des Renseignements portent une tenue civile et cela s’est passé dans plusieurs endroits dans le passé. Tout dérapage sécuritaire ou moral d’un soldat ou d’une unité militaire sera sujet à une enquête militaire interne, et des mesures punitives.
Le commandement de l’Armée se dit désolé que certains médias libanais et qui étaient des pionniers en révélant la vérité, atteignent ce niveau de désinformation que tout expert technique peut facilement découvrir. L’Armée ainsi que les familles des martyrs et des blessés considèrent cette campagne suspecte comme étant un second assassinat perpétré avec sang froid à l’encontre des martyrs.
Le commandement de l’Armée considère cette campagne un scandale médiatique. Comme elle ne s’est pas tue quand elle a été visée militairement et sur le plan sécuritaire, elle ne se taira pas sur cette attaque menée contre ses martyrs et se réserve le droit de recourir à la justice libanaise afin que les responsables soient punis et que les martyrs reposent en paix.