Le Palais Présidentiel de Baabda. Source Photo: Facebook
3 minutes à lire

Les consultations parlementaires obligatoires ont débuté ce matin à partir de 9 heures, avec l’arrivée de l’ancien premier ministre Nagib Mikati qui s’est prononcé en faveur de Saad Hariri. S’exprimant à l’issue de la réunion, Nagib Mikati a appelé le Président de la République à « être le père de tous et à ne pas prendre parti ».

Ce dernier est ensuite arrivé avant de repartir sans faire de commentaires.

L’ancien Premier ministre Tamam Salam s’est ensuite rendu auprès du chef de l’état. Il a estimé espérer que la majorité des députés puisse soutenir l’ancien premier ministre Saad Hariri, indiquant qu’il s’agit d’être dans un cadre de sauvetage du Liban face à l’effondrement actuel et d’obtenir le soutien de la communauté internationale.

Le vice-président de la Chambre Elie Ferzli s’est également prononcé en faveur de Saad Hariri.

Nna Bloc Du Futur
Consultations parlementaires: Le point à la mi-journée 2

Le bloc parlementaire du Courant du Futur s’est prononcé, sans surprise en faveur de l’ancien premier ministre Saad Hariri, comme annoncé par le député Samir el Jisr. « Nous sommes avec toutes les bonnes paroles qui aident à la résurrection du pays » estime le parlementaire

A suivi le bloc de la Loyauté envers la Résistance du Hezbollah dirigée par le député Mohammed Raad qui comme annoncé hier, a botté en touche, ne nommant aucun candidat au grand sérail.

Les parlementaires du Bloc National dont Farid Al-Khazen, Tony Franjieh, Estephan Douaihy, Fayez Ghosn, Mustafa Al-Husseini, se sont prononcés en faveur de l’ancien premier ministre.

Surprise de la part du Bloc parlementaire du Rassemblement Démocratique (Parti Socialiste Progressiste) sous la présidence de Taymour Joumblatt accomagné par Wael Abu Faour, Akram Shiheib, Nehme Tama, Bilal Abdullah, Hadi Abu Al-Hassan et Faisal Al-Sayegh et qui s’est déclaré en faveur de l’ancien premier ministre. Son père, l’ancien député Walid Joumblatt avait pourtant annoncé être opposé à la candidature de l’ancien premier ministre.

Le bloc parlementaire indépendant composé par les députés Najib Mikati, Jan Obeid, Nicolas Nahas et Ali Darwish s’est prononcé en faveur de Saad Hariri.

Autre surprise, les 3 députés du PSNS, Asaad Hardan, Salim Saadeh et Albert Mansour, ont nommé Saad Hariri comme prochain premier ministre contrairement aux informations circulant hier, indiquant qu’il s’agit du seul candidat. Assad Hardan a ainsi indiqué qu’il s’agit d’assumer sa responsabilité pour mettre en place les réformes nécessaires et sauver le Liban.

Le bloc du Rassemblement démocratique composé par les députés Al-Walid Sukreya, Faisal Karami, Adnan Trabelsi, et Abdel-Rahim Murad se sont abstenus.

Le député Georges Adwan a confirmé que les députés des forces libanaises ne nommeront personne, appelant à la formation d’un gouvernment indépendant, pour sauver le Liban et mener les réformes. Il indique cependant qu’ils prendront en compte que la personne désignée aujourd’hui jouira d’une majorité

Pour l’heure, Saad Hariri compte 40 votes en sa faveur et 29 abstentions

Les consultations devraient se poursuivre avec les députés indépendants, le bloc Liban fort, le bloc parlementaire arménien, le bloc de la garantie de la montagne et s’achever avec le bloc parlementaire du développement et de la libération aux environs de 13h15.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.