Plusieurs organisations internationales dont le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont exprimé dans un communiqué leur “grave préoccupation face à la détérioration rapide des conditions de vie des réfugiés syriens au Liban”.

Ils estiment ainsi que “presque tous les réfugiés syriens sont désormais incapables de fournir les dépenses minimales nécessaires pour assurer leur survie. 

9 réfugiés syriens sur 10 vivraient ainsi dans un état d’extrême pauvreté, estiment les auteurs du communiqué commun qui notent que désormais nombreux d’entre eux mendient, empruntent des fonds, évitent d’envoyer leurs enfants, ou ne payent pas les dépenses liées à la santé ou des loyers pour réduisent leurs dépenses.

Ils sont ainsi plus nombreux à être vulnérables face à l’insécurité alimentaire.

Le HCR, le PAM et l’UNICEF notent que si la livre libanaise a perdu 85% de sa valeur ces 2 dernières années, cette crise touche également la population libanaise. “Il est urgent de renforcer le soutien à la population libanaise, aux réfugiés et aux autres groupes marginalisés en cette période difficile”=;

60% des réfugiés syriens vivraient ainsi désormais dans des lieux insalubres alors que les loyers ont tout de même augmenté.

Ces 2 dernières années, le poste des dépenses alimentaires a augmenté de 404%, notent les auteurs d’une nouvelle enquête, amenant à ce que 49 % des familles de réfugiés syriens sont en situation d’insécurité alimentaire, et les deux tiers des familles ont dû réduire la taille des rations alimentaires ou le nombre de repas consommés par jour.

Pour l’heure, le PAM aide 1.1 millions de réfugiés syriens et 600 000 libanais via la fourniture d’une aide en espèces et des rations alimentaires, ainsi que des activités pour soutenir et protéger les moyens de subsistance. 

Une famille sur 10 n’aurait pas accès aux produits hygiéniques féminins et une sur cinq aux produits à destination des bébés.

30% des enfants âgés de 6 à 17 ans ne sont jamais allés à l’école. Quant au taux de scolarisation, il est en baisse de 25% en 2021.

27 825 enfants seraient entrés sur le marché du travail et une fille sur cinq âgée de 15 à 19 ans est mariée.

56% des enfants de réfugiés syriens âgés de 1 0 14 ans ont subi des violences.

Lebanon_childrens_future_on_the_line_EN

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.