Après plus de sept jours d’un mouvement populaire inédit contre la classe politique et la corruption qui secoue le Liban du Nord au Sud, certains analystes et/ou politiciens déclarent la banqueroute politique, analytique et éthique, afin de commenter la situation. Les exemples foisonnent, mais ce qui est remarquable, ce sont les propos d’une journaliste de l’Orient le Jour, connue pour être pro CPL.

Cette dame, comme beaucoup d’ailleurs, qui semble être atteinte d’une scarlatine haineuse envers ce mouvement révolutionnaire au Liban, et qui a l’air de n’y voir qu’une orgie collective, a eu la « lucidité » de faire un commentaire loin de tout professionnalisme. Scarlett Haddad, s’est permise de dire, dans une émission diffusée sur la chaîne de l’OTV : « Nous allons voir combien de cas de grossesses seront le résultat de cette révolution ».

Si son intention est de faire une blague, elle est certainement de très mauvais goût. C’est une insulte destinée à tous ces révolutionnaires, spécialement à la femme libanaise, qui a prouvé qu’elle est vraiment la reine de ce mouvement populaire.

Les haineux ont le droit de haïr, mais n’ont pas le droit de toucher à la dignité de tout un peuple qui a mal, de tout un peuple qui n’en peut plus de souffrir à cause de la corruption qui ronge son gouvernement et son parlement depuis des décennies.

Cette image a été partagée massivement sur Facebook depuis la page سمعان Sem3aan, et a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

2 Commentaires

  1. Je suis opposé aux idées de Mme HADDAD mais j’ai toujours respecté la qualité de son travail journalistique. Par contre, ce type de commentaire n’est pas en son honneur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.