Beaucoup font de Nelson Mandela un saint de la lutte non violente. Il faut cependant rappeler qu’il était passé par la case lutte armée contre la minorité blanche en Afrique du Sud.

Il a même dirigé la branche militaire de l’ANC, appelée Umkhonto we Sizwe, en 1961. Mais c’est une fois arrêté et emprisonné qu’il a choisi l’option pacifique, ne voyant pas de solution militaire ou armée au conflit en place mais aussi parce qu`à la violence, seule la violence avait écho.

En faire directement un saint est une erreur mais en faire un Homme qui a pris le temps de la réflexion et qui a changé d’avis, qui a choisi la Paix à la place de la Guerre a fait de lui un grand Homme et espérons que beaucoup des faiseurs de guerre au Liban prendront exemple sur lui, deviendront non plus des seigneurs de la guerre mais des faiseurs de Paix, non plus des polémistes comme malheureusement beaucoup de nos hommes politiciens le sont avec des larmes de crocodiles, s’absoudrant de leur pêchés, simplement malhonnêtement mais choisiront réellement la voix du dialogue.

Certains rejettent aujourd’hui ce dialogue offert par leurs adversaires, parce qu’il ne sert à rien, soit-disant. Ce n’est jamais l’option véritable des hommes de paix.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Nos Lecteurs sont également les auteurs de ce site. Vous pouvez soumettre votre tribune libre, vos réactions ou analyses en rapport avec les évènements actuels, en envoyant un courriel à [email protected] Une fois accepté par l’équipe Libnanews, votre texte sera publié dans la rubrique opinion ou dans les catégories appropriées. N’oubliez cependant pas les règles élémentaires de la courtoisie et veuillez respecter les règles et les usages de la Langue Française. Nous ne sommes toutefois pas responsables des opinions ou du contenu soumis par Nos Lecteurs.