« Il n’y a rien de plus réellement artistique que d’aimer les gens »

Vincent Van Gogh

L’art, vecteur de lien social, de lien, tout simplement, expression d’une solidarité sans faille pour les familles libanaises en grande précarité.

La vente aux enchères en ligne des œuvres de 7 artistes libanais émergents, du 8 au 22 mai dernier sur la plateforme ArtScoops a connu un succès aussi fulgurant qu’inattendu.

Cette réussite, à l’initiative de Carré d’Artistes Beyrouth en partenariat avec l’association Mon Liban d’Azur a permis à l’organisation Shelsh, fondée par le père Hani Tawk, de recevoir un chèque de 3213 dollars US en soutien à des familles libanaises qui se trouvent dans un extrême dénuement. Ce chèque a été remis hier mardi 30 juin, lors d’un rendez-vous convivial dans les locaux de la galerie Carré d’Artistes à Beyrouth.

Parmi les participants, Géraldine Ghostine, Présidente et Vera Webert pour Mon Liban d’Azur, Maria et Maissa Fatté ainsi que Hiba Chehab pour Carré d’Artistes, le Père Hani Tawk et Maurice Beaino pour Shelsh, les artistes Fadi Chammas, Leila Dagher et Jessy Tabet représentés par Carré d’Artistes, Raya Mamarbachi pour ArtScoops et enfin le journaliste Julien Ricour-Brasseur. Un moment de partage, de convivialité et d’émotions qui confirment, encore une fois, que la solidarité et l’art restent une ancre dans ce contexte libanais particulièrement difficile.

Pour plus d’informations: www.monlibanazur.com & www.shelsh.com

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.