Après que la compagnie aérienne Aegean Airlines ait annoncé l’interruption temporaire de sa connexion avec le Liban estimant qu’un de ses avions a été touché par un tir d’une balle perdue, le ministre de l’intérieur Bassam al-Mawlawi a indiqué que cet incident n’était pas lié à un tir d’une balle perdue mais une collision avec un objet métallique en mouvement avant son arrivée à Beyrouth

Le ministre indique avoir reçu 2 rapports en provenance de l’étranger indiquant que l’orifice constaté n’est pas lié à un tir mais aurait été effectué lors de la préparation de l”avion.

Aegean Airlines a indiqué, le 16 janvier 2022? avoir temporairement suspendu ses vols à destination Beyrouth en raison d’une enquête en cours concernant un incident survenu le 10 janvier 2022 vol numéro A3946 opéré par un Airbus A320neo. 

Les pilotes de l’aéronef qui l’inspectaient avant son décollage avaient alors remarqué un trou sur le fuselage, possiblement causé par une balle perdue lors de l’atterrissage selon eux. L’avion avait alors été retardé de 6 heures à destination d’Athènes. Une enquête est cours pour déterminer les causes et les circonstances de cet incident. 

Cette information intervient alors que des rumeurs font état de 3 incidents similaires cette semaine. Les autorités libanaises estiment, pour l’heure, qu’il ne s’agirait pas de balles perdues, mais d’objets métalliques qui auraient touché l’aéronef lors d’atterrissage ou de décollages. 

Le 1er janvier 2021, 3 avions avaient été touchés par des balles perdues à l’aéroport international de Beyrouth, amenant déjà certaines compagnies aériennes à suspendre leurs liaisons respectives avec Beyrouth.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.