S’il est une tradition locale à bannir de manière définitive, ce sont bien les tirs traditionnels du Nouvel An ou à l’occasion de certaines célébrations voire de discours d’hommes politiques. Ces derniers ont mis en danger les passagers d’un avion de la Middle East Airlines qui a été ainsi touché à l’Aéroport International de Beyrouth ainsi que la vie d’une femme à proximité d’un camp de réfugiés de la région de Baalbeck.

L’Agence Nationale d’Information a toutefois indiqué que l’aéronef de la compagnie nationale n’a pas été endommagée et a pu effectuer un vol.

Les Forces de Sécurité Intérieure avaient pourtant mis en garde depuis plusieurs jours, les personnes tentées de tirer des coups de feu à l’occasion de ces célébrations d’une fin d’année qui a été dure pour la population libanaise.

Une enquête a également été ouverte à l’encontre des auteurs de ces tirs qu’il reste à identifier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.