Beyrouth | Le mardi 8 décembre 2020 – Suite à la délibération à huis clos du grand jury étudiant du Prix littéraire francophone régional « Le Choix Goncourt de l’Orient 2020 », organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie au Moyen-Orient et l’Institut français du Liban, le Prix a été décerné aujourd’hui à « « Les impatientes » de Djaïli Amadou Amal publié chez Emmanuelle Collas. 

Le livre lauréat a été choisi au 2ème tour du scrutin avec 19 voix sur 34.

La crise sanitaire due à la pandémie du COVID19 n’a pas eu raison de cette compétition devenue une tradition culturelle attendue par les facultés de lettres des universités de la région. La délibération du jury et la proclamation du résultat ont eu lieu cette année à l’Institut Français du Liban en présence du Recteur de l’AUF, Prof. Slim Khalbous, du directeur régional de l’AUF M. Jean-Noël Baléo, et de la directrice de l’Institut francais au Liban Mme Marie Buscail. Ils se sont déroulés suivant un format hybride, en raison de la situation sanitaire actuelle.  Ainsi, Les jurés libanais ont voté sur place et les jurés des autres pays de la région ont voté par visioconférence.

Le jury était composé de 34 jurés, représentant 29 universités de 10 pays du Moyen-Orient : Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Palestine, Soudan, et Syrie. La mobilisation et le soutien des ambassades de France à Amman, à Bagdad et à Khartoum ont contribué à la réussite de l’activité auprès des universités jordaniennes, irakiennes et soudanaises.

Avec la participation à distance de Mme Paule Constant, membre de l’Académie Goncourt, la proclamation du Prix s’est faite en arabe et en français par les deux plus jeunes étudiants du grand jury. Elle a été suivie d’un débat public entre les étudiants, modéré par la présidente du grand jury, Mme Salma Kojok, romancière francophone.

Le Recteur de l’AUF, Prof. Slim Khalbous, a salué cet événement qui célèbre la culture, la littérature, et la francophonie dans toutes ses dimensions de partage, tout en promouvant la diversité linguistique. Il a souligné les vertus pédagogiques de ce concours, qui permet d’introduire les œuvres littéraires francophones contemporaines dans les cursus des départements universitaires d’enseignement du français, et développe des compétences d’exercice du jugement critique chez les étudiants participants, à travers la lecture critique, les débats, les délibérations et la rédaction de chroniques littéraires.

De son côté, Mme Marie Buscail, directrice de l’Institut français du Liban, a souligné l’importance du travail conduit par les étudiants tout au long des derniers mois. « Ils ont pu à cette occasion vivre non seulement une expérience littéraire riche, mais aussi un apprentissage du débat et des échanges intellectuels entre étudiants de pays du Proche et du Moyen-Orient, eux-mêmes très divers ».

Comme le veut désormais la tradition, le lauréat 2020 du Prix « Le Choix Goncourt de l’Orient » verra son roman traduit en arabe. Les activités qui accompagnent la désignation du Prix se prolongeront tout au long de l’année 2021 dans les pays de la région à travers les Campus numériques francophones de l’AUF et les Instituts français.

Le livre lauréat a été choisi au 2ème tour du scrutin avec 19 voix sur 34.

La crise sanitaire due à la pandémie du COVID19 n’a pas eu raison de cette compétition devenue une tradition culturelle attendue par les facultés de lettres des universités de la région. La délibération du jury et la proclamation du résultat ont eu lieu cette année à l’Institut Français du Liban en présence du Recteur de l’AUF, Prof. Slim Khalbous, du directeur régional de l’AUF M. Jean-Noël Baléo, et de la directrice de l’Institut francais au Liban Mme Marie Buscail. Ils se sont déroulés suivant un format hybride, en raison de la situation sanitaire actuelle.  Ainsi, Les jurés libanais ont voté sur place et les jurés des autres pays de la région ont voté par visioconférence.

Le jury était composé de 34 jurés, représentant 29 universités de 10 pays du Moyen-Orient : Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Palestine, Soudan, et Syrie. La mobilisation et le soutien des ambassades de France à Amman, à Bagdad et à Khartoum ont contribué à la réussite de l’activité auprès des universités jordaniennes, irakiennes et soudanaises.

Avec la participation à distance de Mme Paule Constant, membre de l’Académie Goncourt, la proclamation du Prix s’est faite en arabe et en français par les deux plus jeunes étudiants du grand jury. Elle a été suivie d’un débat public entre les étudiants, modéré par la présidente du grand jury, Mme Salma Kojok, romancière francophone.

Le Recteur de l’AUF, Prof. Slim Khalbous, a salué cet événement qui célèbre la culture, la littérature, et la francophonie dans toutes ses dimensions de partage, tout en promouvant la diversité linguistique. Il a souligné les vertus pédagogiques de ce concours, qui permet d’introduire les œuvres littéraires francophones contemporaines dans les cursus des départements universitaires d’enseignement du français, et développe des compétences d’exercice du jugement critique chez les étudiants participants, à travers la lecture critique, les débats, les délibérations et la rédaction de chroniques littéraires.

De son côté, Mme Marie Buscail, directrice de l’Institut français du Liban, a souligné l’importance du travail conduit par les étudiants tout au long des derniers mois. « Ils ont pu à cette occasion vivre non seulement une expérience littéraire riche, mais aussi un apprentissage du débat et des échanges intellectuels entre étudiants de pays du Proche et du Moyen-Orient, eux-mêmes très divers ».

Comme le veut désormais la tradition, le lauréat 2020 du Prix « Le Choix Goncourt de l’Orient » verra son roman traduit en arabe. Les activités qui accompagnent la désignation du Prix se prolongeront tout au long de l’année 2021 dans les pays de la région à travers les Campus numériques francophones de l’AUF et les Instituts français.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.