2 minutes à lire

Qui d’entre nous n’a pas vécu, subi, observé ou été acteur des situations suivantes ?

Un camion-citerne qui suinte et qui déverse à chaque tournant une partie de sa cargaison d’eau sur la voie publique.

L’entreprise de vitrage qui, avec quelques jours de retard, livre sa  marchandise avec des dimensions inexactes.

Un collègue au revenu limité qui remplace son téléphone par le dernier portable haut de gamme, juste après avoir acheté une voiture lui conférant une image “plus chic”.

Le microbus archibondé en pleine crise Covid 19 transportant 16 personnes ne portant pas de masque.

Un livreur qui ne trouve pas sa destination, et qui ne connaît pas le quartier ou il est attendu et à qui son employeur a remis une adresse incomplète.

Des denrées de première nécessité subventionnées par l’état, revendues ou exportées au prix fort par ceux qui sont sensés en bénéficier.

Une procession funèbre accompagnée de tirs nourris d’armes à feu et l’habituel lot de victimes touchées par balles perdues.

Une vingtaine de voyous, qualifiés de protestataires par les medias, qui dénaturent à chaque fois des manifestations pacifiques sans être mis en cause par les autorités ou les organisateurs de ces rassemblements. 

Des détritus jetés sur les bords de routes par ceux qui se plaignent de la saleté de nos zones publiques.

Un ouvrier dans un entrepôt maniant par une chaleur torride, chalumeau et scie électrique sans précaution aucune.

Indiscipline, manque d’esprit civique, affairisme, imprécision, irresponsabilité, inconscience, et amateurisme sont présents dans notre quotidien depuis des décennies.


Ces attributs ne s’appliquent pas exclusivement aux fonctionnaires de l’administration publique et à notre classe politique. C’est nous aussi, quelques millions de résidents sur cette terre, qui créons ou tolérons ces situations.

Commençons à le reconnaître dans une franche expression de prise de conscience citoyenne.

Ceci nous permettra d’adresser avec plus d’efficacité les dysfonctionnements de notre système et de mieux cibler les mesures devant accompagner les revendications portées à l’unisson par la grande majorité de nos concitoyens ,ceux la même auxquels s’appliquent les exemples cités plus haut. C’est cette spirale stérile qui est à l’origine du leitmotiv que nous entendons si souvent « les lois ne sont pas appliquées ! » 

Le déni ou la recherche de la commodité nous poussent alors trop souvent, et à chaque incident, vers les théories du complot avec des accusations lancées en toutes directions ; autant de pertes d’énergies qui nous éloignent des remèdes à mettre en place.

Il est grand temps de commencer à regarder au plus près, au plus simple et au plus vrai.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français