Le Premier Ministre Libanais Saad Hariri a annoncé ce mardi 29 octobre à 16 heures, la démission de son gouvernement, le 3ème qu’il a présidé, suite à d’importantes manifestations depuis la nuit du 17 au 18 octobre 2019.

Les manifestants ont bloqué pour 13 jours, la majorité des axes majeurs du Liban, réclamant, outre la démission du gouvernement, celui du Parlement et des hommes politiques libanais, accusés de corruption et d’avoir mené le Liban à la quasi-faillite financière.

Le gouvernement Hariri III, un cabinet d’union nationale, a été mis en place en février 2019, après une gestation de 9 mois nécessaires à ce que les partis politiques puissent accorder leurs violons.

Le discours du Premier Ministre sortant Saad Hariri

Depuis 13 jours, le peuple libanais attend une solution politique pour enrayer la détérioration de la situation. Pendant toute cette période, j’ai essayé de trouver un moyen d’écouter la voix de la population et de protéger le pays des risques sécuritaires et socio-économiques. Aujourd’hui, j’ai abouti à une impasse et il est devenu nécessaire de créer un grand choc pour faire face à la crise.

Je vais au palais Baabda pour présenter la démission du gouvernement au président Michel Aoun et au peuple libanais de toutes les régions, en réponse à la volonté des nombreux Libanais qui sont descendus dans la rue pour réclamer des changements et répondre à la nécessité de fournir un filet de sécurité qui protège le pays en ce moment historique.

J’appelle tous les Libanais à faire en sorte que les intérêts et la sécurité du Liban, la protection de la paix civile et le fait de la détérioration économique l’emportent sur tout le reste.

À tous les partenaires de la vie politique, je dis: notre responsabilité aujourd’hui est de protéger le Liban et d’empêcher tout incendie. Notre responsabilité est d’améliorer l’économie, et une occasion sérieuse ne doit pas être perdue.

Je mets ma démission à la disposition du président et de tous les Libanais. Les positions vont et viennent, mais l’important est la dignité et la sécurité du pays.

Moi aussi, je dis:” Personne n’est plus grand que son pays “, que Dieu protège le Liban. Vive le Liban.”

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.