À l’issue d’une réunion qui s’est tenue au siège de la CGT-Liban, les syndicats du secteur des transports terrestres ont annoncé un appel à la grève générale le 9 juillet prochain estimant craindre un arrêt des programmes subventionnant l’achat de carburants et de blé.

Ils accuseraient ainsi le Ministre de l’Economie Raoul Nehmé de souhaiter arrêter ces subventions, et l’invitent à retirer ce projet.

Par ailleurs, le syndicat appelle à une aide financière pour les chauffeurs de transports publics et à ce que l’état prenne directement en charge l’inspection des véhicules. Les responsables syndicaux indiquent que le premier ministre aurait promis d’approuver le projet d’exonérer les chauffeurs publics des frais de mécanique et d’inspection pour l’année 2020. Ils demandent par conséquent à ce que leurs membres ne payent plus leurs cotisations.

Bassem Tleiss appelle également à une modification du prix du transport.

Chafiq Al-Kassis, le représentant des camionneurs, a dénoncé la présence de nombreux chauffeurs syriens au Liban, constituant une compétition illégale face aux libanais.

Son collègue de l'”Union de loyauté des conducteurs” Ahmed Moussaoui a pour sa part appelé à la liquidation des sociétés de transport illégales.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.