Au cours de la conférence annuelle de CIO Lebanon, le directeur général d’Ogero , l’entreprise en charge de la gestion du réseau public de télécommunication a indiqué s’attendre à ce que la vitesse de connexion internet atteigne 50 meg/s d’ici la fin de l’année.

Imad Kreidieh précise que cette vitesse de connexion correspond pour le consommateur libanais à 10 fois ce qui est disponible à la date d’aujourd’hui alors que la moyenne mondiale se situe à 35 meg/s actuellement.

Ces vitesses de connexion seront atteintes d’une part grâce au programme de maintenance initié par Ogero et la restructuration de son réseau. Ces 2 projets d’envergure sont actuellement complété à 25% et 35% respectivement et devraient être achevés d’ici mi-2018.

Parmi les projets en cours, le replacement des anciens centraux téléphoniques par des centraux électroniques de nouvelle génération capable de gérer les données informatiques, l’introduction d’un accès Wifi public alors que la mise en place d’un nouveau réseau de distribution internet au public ne sera achevé que d’ici 2019. Seuls les quartiers d’achrafieh et de Hamra bénéficient actuellement de ce réseau.

Imad Kreidieh a également précisé que ce dernier dépendait du financement de l’Etat qui a déjà approvisionné la somme de USD 100 millions pour sa mise en place de ce réseau à fibre optique. Un effort supplémentaire de USD 100 million sera effectué en 2018, puis de USD 50 millions au cours des 2 années suivantes.