Le général Imad Othman, commandant des Forces de Sécurité Intérieure. Source Photo: http://www.isf.gov.lb/
Le général Imad Othman, commandant des Forces de Sécurité Intérieure. Source Photo: http://www.isf.gov.lb/

Le général Imad Othman a réitéré sa volonté de combattre la corruption qui sévit à l’intérieur des Forces de Sécurité Intérieure dans un article publié par le journal Al Joumhouria.

Le commandant des FSI a également rejeté toute tentative d’interférence à l’encontre de cette lutte devant une délégation de diplômés de l’Association de la Faculté d’information et documentation.

Il a estimé ne pas être atteint par une ingérence politique ou sectaire, faisant ainsi allusion aux propos de l’ancien député Walid Joumblatt suite à l’arrestation d’un de ses proches, le colonel Waël Malaeb. Ce dernier y avait eu une attaque à l’encontre de sa personne même.

Selon le Général Othman, plus d’une 50ène d’officiers auraient été référés devant le conseil de discipline et pourraient faire l’objet de mesures d’exclusion.

Ces déclarations interviennent alors que plusieurs officiers et sous officiers ont été arrêtés en étant soupçonnés d’avoir protégé des délinquants ou encore d’être impliqués dans des trafics de drogues ou humains.