Le ministre de la santé Dr. Firas Abiad tente de rassurer les libanais face au nouveau variant du covid19 appelé Omicron qui inquiète de nombreux pays comme en Europe où une nouvelle flambée des cas semble se confirmer jour après jour.

Le ministre note qu’il n’y a pas de vols directs en provenance d’Afrique du Sud ou des pays voisins et que très peu de passagers arrivent de ces destinations. Il indique également que tous les passagers à destination du pays des cèdres subissent actuellement des tests à l’entrée du territoire.

Cependant, des discussions au sein du comité de lutte contre la pandémie auront lieu dès lundi concernant une possible interdiction de voyager à destination du Liban en provenance de ce pays alors que les autorités libanaises seraient en contact avec le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour la Méditerranée orientale pour comprendre et décider des mesures face à ce nouveau variant.

Pour rappel, celui-ci est déjà apparu dans certains pays dont Israël qui a décidé d’interdire les arrivées de ressortissants étrangers et australiens ou encore l’Arabie saoudite qui a décidé de fermer ses frontières avec le Malawi, la Zambie, Madagascar, l’Angola, les Seychelles, Maurice et les Comores. Tel Aviv envisage même d’utiliser les technologie de traçage des communications du Shin Bet, le service de renseignement militaire pour tracer les personnes susceptibles d’être porteurs de ce variant.

Des cas ont également été détectés au Qatar, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et au Koweit, des pays dont de nombreux résidants étaient attendus au Liban avec les fêtes de fin d’année.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.