Liban/Législatives: appel de certains candidats

15

Un mois après la tenue des élections législatives, certains candidats ayant échoué ont décidé de faire appel des résultats. 

Ainsi, la candidate au siège des minorité de la première circonscription de Beyrouth, appartenant à la liste Kilna Watani Joumana Haddad  a présenté son appel citant plusieurs infractions. 

Pour rappel, Joumana Haddad avait été annoncée comme ayant remporté un siège parlementaire au soir des élections législatives. Cependant, les résultats officiels ont officialisé son échec face à Antoine Pano du Courant Patriotique Libre avec un différentiel de seulement 400 voix. 

Selon cette dernière, 3 infractions auraient été constatées. Joumana Haddad fait ainsi état de différences dans le comptage des voix des expatriés libanais, de la disparition de certaines urnes électorales et d’autres qui sont arrivées ouvertes au Ministère de l’Intérieur, responsable du comptage des voix. 

La coalition de la société civile indique également que ses délégués ont été exclus durant 20 minutes du processus de surveillance des urnes électorales lors du comptage des voix au Forum de Beyrouth. Les autorités en charge avaient alors estimé que c’était une erreur technique sans donner plus de détails. À l’issue de ces 20 minutes, les projections étaient alors en la défaveur des candidats de la liste civile. 

D’autres candidats malheureux aux élections législatives du 6 mai dernier ont également présentés des recours dans les circonscriptions électorales de Beyrouth II, de la région Baalbeck Hermel et de Zahlé. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.