Le logo d'HRW

(Beyrouth) – Les forces de sécurité libanaises ont fait un usage excessif de la force contre des manifestants le 18 octobre, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. La police anti-émeute de la Force de sécurité intérieure a tiré des gaz lacrymogènes sur des milliers de manifestants en grande partie pacifiques, y compris des enfants, au centre-ville de Beyrouth. L’armée a pris le contrôle de ces zones, en utilisant parfois une force excessive, pendant que la police anti-émeute tirait des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur des manifestants en fuite.

Les manifestations antigouvernementales ont débuté dans la soirée du 17 octobre, après l’annonce par le gouvernement d’un projet de nouvelles taxes, y compris sur l’application de messagerie WhatsApp. Le projet a été suspendu après plusieurs heures, suite à l’indignation populaire suscitée. Cependant, les manifestations se sont poursuivies à travers le pays, en guise d’une forme de protestation plus générale à l’égard de la situation économique difficile du pays.

« Au lieu de protéger les manifestants qui demandaient des réformes, les forces de sécurité libanaises ont agi avec violence et procédé à des arrestations, les ont battus et arrêtés, se comportant de manière plus critiquable que les manifestants eux-mêmes », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch.

Communiqué complet en anglais : en ligne ici.

—————-

Tweets

HRW en français@hrw_fr

#Liban : Inquiétude de HRW quant à des incidents de recours à la force excessive contre des manifestants. Il est essentiel de respecter le droit à la #libertédexpression, notamment lors de manifestations pour l’essentiel pacifiques. https://www.hrw.org/fr/news/2019/10/19/liban-les-forces-de-securite-ont-recouru-une-force-excessive-contre-les-manifestants …Liban : les forces de sécurité ont recouru à une force excessiveLa police anti-émeute a tiré sur des foules avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur des foules de personnes.hrw.org100:16 – 25 oct. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de HRW en français

HRW en français@hrw_fr

Au #Liban, HRW continue de documenter des violations préoccupantes de la #libertédexpression lors des manifestations. @Aya_Majzoub @hrw https://twitter.com/hrw/status/1187471175573635072 …Human Rights Watch@hrwReporting on Day 8 of the protests in #Lebanon

Country researcher @Aya_Majzoub has taken over HRW’s Instagram account, follow the rest of her story https://www.instagram.com/humanrightswatch/ …
123:40 – 24 oct. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de HRW en français

HRW en français@hrw_fr

Au #Liban, les #femmes jouent un rôle important dans les actuelles manifestations. Il est temps de les écouter et de mettre fin à divers types de #discrimination qui perdurent encore, comme le souligne @lamamfakih @hrw. https://www.hrw.org/news/2019/11/01/lebanons-women-have-fought-change-and-should-get-it … (ang) #droitsdesfemmes #BeyrouthLebanon’s Women Have Fought for Change – and Should Get ItThe leading role played by women in Lebanon’s protests should come as no surprise. Lebanese women have long been leaders in the country’s protest movements.hrw.org803:13 – 5 nov. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de HRW en français

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.