La Justice Egyptienne a décidé arrêter à l’aéroport du Caire une ressortissante libanaise accusée d’avoir insulté ce pays et d’avoir attaqué la religion musulmane, suite à la publication d’une vidéo sur Facebook.

Victime d’un harcèlement sexuel selon certaines sources, elle accusait l’Egypte d’être un pays de proxénètes, sales et de mendiants sur une vidéo, publiée à l’origine sur un groupe du réseau social Facebook ne comptant que 25 membres. Un de ces membres aurait fait alors fuité cet enregistrement. 

Le Procureur général Egyptien Nabil Ahmad Sadeq, qui aurait reçu de nombreux appels à ce que la jeune femme soit sévèrement punie, aurait décidé de l’extension de la période d’internement de la jeune femme de 15 jours. Celle-ci pour sa défense, indique s’excuser et estime qu’il y a un quiproquo d’ordre linguistique en ayant utilisé le mot Chaab pour désigner des personnes et non la population égyptienne dans son ensemble. Venue dans ce pays à plusieurs reprises, elle accuse la personne à l’origine de la fuite d’avoir été l’un des harceleur lors de son dernier séjour. 

Pour l’heure, les autorités libanaises n’ont fait aucune déclaration à ce sujet alors qu’elles pourraient être rapidement saisies au nom de la protection consulaire de ses ressortissants à l’étranger exposés à de tels incidents. 

L’Egypte est régulièrement dénoncée pour sa dangerosité par rapport aux femmes. Ainsi, selon un rapport de la fondation Thomson Reuters, la capitale serait la ville la plus dangereuse depuis 2011. On se souvient notamment des agressions sexuelles qui se sont succédé place Tahrir au Caire cette année. 

Lire ailleurs: Le Caire, ville la plus dangereuse au monde pour les femmes

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.