Le quotidien libanais An Nahar a indiqué que le premier ministre désigné Nagib Mikati aurait proposé aux envoyés du président de la Chambre Nabih Berri et à ceux de l’ancien premier ministre Michel Aoun, un compromis concernant la formation du prochain gouvernement.

Le cabinet se composerait ainsi de 30 membres dont 2 sièges- un maronite et un orthodoxe – alloués à la Présidence de la République, 6 dont 5 revenant à la communauté sunnite et 1 à la communauté orthodoxe, pour les candidats proposés par le futur premier ministre, 3 sièges alloués au député Walid Joumblatt parmi lesquels 2 pour la communauté druze et un revenant à la communauté sunnite.

5 Ministères reviendraient au CPL, dont 3 sièges maronites, 2 catholiques et un orthodoxe. Parmi ses alliés chrétiens, le dirigeant des Marada, Souleiman Franjieh obtiendrait de son coté 2 sièges, un maronite et un orthodoxe, le Tashnaq devant nommer les 2 ministres arméniens.

Parmi le reste de la nouvelle majorité, le Hezbollah obtiendrait 3 sièges chiites, le Président de la Chambre Nabih Berri nommera 4 ministrees dont 3 chiites et 1 catholique.

Le quotidien An Nahar note également qu’un siège serait réservé au député druze Talal Arsan ou à Marwan Kheireddine.

Le cas du ministère de l’intérieur serait résolu par un accord à définir entre le Président de la République Michel Sleiman, le Premier Ministre Nagib Mikati et le dirigeant du CPL Michel Aoun. La polémique entre le locataire de Baabda et le résident de Rabieh se serait déplacée et concernerait désormais le Ministère de la Défense.