Le Parlement Libanais. Crédit Photo: François el Bacha, tous droits réservés
Le Parlement Libanais. Crédit Photo: François el Bacha, tous droits réservés

Une manifestation de déposants s’est déroulée devant les accès au parlement dont les commissions doivent examiner ce mardi 19 avril, le projet de loi instaurant un contrôle des capitaux. Certains députés ont été ainsi empêchés de participer à ces sessions.

Parallèlement à cette manifestation, une autre, cette fois-ci de l’ordre des avocats s’est également déroulée devant son siège à Beyrouth.

A cette occasion, le bâtonnier de Beyrouth, Maitre Nader Gaspar a estimé que le projet présenté comporte de nombreuses interrogations. “Nous avons mis notre argent et au bout d’un moment il a disparu. Les banques existent toujours, leurs avions privés existent, leurs villas existent, et ils viennent nous parler de répartition des pertes sans plans ni ingénierie, mais de manière chaotique”, estime-t-il avant d’appeler à l’union avec les autres professions libérales.

  

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.