Moins d'une minute de lecture

Totalement confinée depuis le samedi 11 Avril, la localité de Bcharré, située au Nord du Liban, pourrait réouvrir ses portes conformément à une demande du comité de gestion des catastrophes de la municipalité.

Cependant, seront maintenus les points de contrôles de la police municipale aux accès de la ville, indique la dépêche de l’Agence Nationale d’Information qui annonce la nouvelle. Il s’agirait notamment de vérifier la température des personnes qui arrivent dans la ville.

Il sera également obligatoire de porter les masques en dehors des maisons, d’interdire l’entrée dans tout commerce sans masques et gants ou encore de respecter les mesures de distanciation, d’interdiction des rassemblements publics et de ne sortir des domiciles qu’en cas d’urgence.

Enfin, le comité recommande la stérilisation des tous les achats tout en se lavant les mains fréquemment, le respect des conditions de la mobilisation générale et des recommandations de l’hôpital public de Bcharré.

Pour rappel, Bcharré a été considérée par une partie de la presse internationale comme étant un modèle à suivre suite à l’instauration de mesures drastiques induites par la découverte de nombreux cas de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19, au début du mois d’avril.

Les autorités publiques ont ainsi mené une campagne de dépistage à grande échelle, une première au Liban

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.