La directrice générale du Ministère de l'Energie et des ressources hydrauliques. Crédit Photo: NNA
La directrice générale du Ministère de l'Energie et des ressources hydrauliques. Crédit Photo: NNA

Le juge d’instruction de la cour de Baabda a publié 2 mandats d’arrêt à l’encontre de la directrice générale du Ministère de l’Energie Aurore Feghali et de la directrice des laboratoires centraux Khadija Noureddine.

Elles seraient accusées d’avoir falsifié des rapports afin de permettre le déchargement de fioul frelaté au bénéfice de 2 sociétés d’importations pétrolières, ZR Group, et Sonatrach.

La procédure judiciaire fait suite à la découverte en janvier de fioul non conforme aux spécifications techniques prévues dans le cadre du contrat de fourniture à l’Electricité du Liban. 2 sociétés seraient ainsi impliquées, la compagnie algérienne Sonatrach et la compagnie libanaise ZR Group.

Début mai, le Ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques a indiqué avoir, une nouvelle fois, refusé le déchargement d’un pétrolier après avoir trouvé des différentes entre la cargaison qui devait être acheminée et ceux effectués à l’origine. 

Hier également, a été entendu l’ex ministre de l’énergie du gouvernement Fouad Saniora, et l’actuel député du bloc parlementaire du Hezbollah, Mohammed Fneish qui avait conclu, durant son mandat, un premier contrat avec Sonatrach. Pour rappel, les bureaux de la compagnie ZR Group, qui avait remporté les appels d’offres du mois de novembre pour l’achat de 150 000 tonnes de fioul par le gouvernement libanais en vue de rassurer les marchés face à une possible pénurie induite par la crise de liquidité locale, ont été perquisitionnés par les Forces de Sécurité la semaine dernière à la demande de la procureur du Mont Liban, la juge Ghada Aoun.

Pour l’heure, 21 personnes seraient actuellement inculpées dans le cadre de cette affaire, dont 2 directeurs généraux de l’administration libanaise ainsi que des employés de ZR Group et le représentant local de la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach. Ils sont accusés de détournement de fonds publics.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.