L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés
L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés
2 minutes à lire

Le directeur des opérations monétaires de la Banque du Liban, Mazen Hamdan, a été inculpé par la justice libanaise dans l’affaire de la manipulation du cours de la livre libanaise face au dollars.

Mazen Hamdan avait été arrêté sur ordre du Procureur Financier, le juge Ali Ibrahim, le 15 mai dernier. Il est accusé de complicité par le Président du Syndicat des Agents de Change Mahmoud Mourad, qui a également mis en cause le gouverneur de la Banque du Liban lui-même, Riad Salamé, indiquait le journal araphone Al Akhbar.

Ainsi, au lieu d’injecter des dollars dans le marché afin de contenir la détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar, la Banque du Liban aurait même favorisé cette dégradation de la monnaie locale en achetant massivement des dollars, accusaient des sources judiciaires citées par le quotidien Al Akhbar. Ces sources se baseraient sur le témoignage du Président du Syndicat des Agents de Change, Mahmoud Mourad, déjà inculpé dans l’affaire.

La Banque du Liban avait fini par accepter de lever le secret bancaire concernant ses opérations de change. Un communiqué indiquait qu’après examen des comptes de l’unité spéciale du directorat des opérations monétaires, il a été trouvé durant la période du 8 avril 2020 au 5 mai 2020 que la Banque du Liban aurait acheté pour 12.705 millions de dollars. 470 000 dollars seraient allés dans les poches d’agents de change de catégorie B entre le 8 avril et le 5 mai, alors que la livre libanaise poursuivait sa chute infernale, passant de 3000 LL/USD jusqu’à franchir le seuil de 4 000 LL/USD. La Livre Libanaise est depuis repassée sous le seuil des 4000 LL/USD depuis la moitié de la semaine dernière et la révélation de l’affaire.

Cette information intervient alors que le gouvernement de la Banque du Liban semble se montrer opposé au plan de sauvetage présenté par le premier ministre Hassan Diab. La tension était montée d’un cran supplémentaire quand le Premier Ministre l’a sommé d’expliquer aux libanais, l’origine de la détérioration de la parité entre livre libanaise et dollar. Les explications du gouverneur de la BDL n’ont d’ailleurs pas suffi à convaincre la population et encore moins les spécialistes de la chose,

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.