pape

“Human beings and nature must not be at the service of money,” he said. “Let us say no to an economy of exclusion and inequality, where money rules, rather than service. That economy kills. That economy excludes. That economy destroys Mother Earth.”
Pope Francis.

Nous prenons insensiblement distance jour après jour avec l’héritage et la fonction de la bienveillance dans le monde. Elle permet de transmettre la face du juste malgré la prédominance du faux. Les forces du mal dit « nécessaire » centrent les rythmes de la vie sur les prédispositions au confort matériel. Elles mènent insensiblement à convertir le  discernement par une pensée standardisée sur l’expectative du virtuel. Des organisations jadis obscures se dévoilent au grand jour.

Elles alimentent le questionnement des confiances établies et des évidences, répandent l’appréhension de la différence chez l’autre et familiarisent l’individu avec le précédent de l’inconcevable au quotidien. Parmi leurs buts stratégiques: -Favoriser l’indifférence « tranquille », la disqualification des cultures et des religions afin de promouvoir l’uniformité. -Négliger de préserver la bonté humaine par l’anesthésie des pensées multiples et critiques. -Convaincre qu’elles peuvent exister mais en silence sans devoir réagir aux injustices. L’abolition de l’éthique et de la décence seront-elles ce nouveau pari pour ne réussir qu’à survivre, soumis au XXI e siècle? Devra -t-il se réaliser par le déni « civilisé » des souffrances, des morts et des morts vivants?! Cependant, la décadence pèsera bien plus lourd pour l’humanité si les chefs des superpuissances perdent le contrôle du « droit » à la démesure.

Citoyens du monde, le moyen de combattre durablement le faux qui nous ronge consiste à le regarder en face, à ne plus le contourner, ni le taire mais le reconnaître, le dénoncer et agir pour aménager un nouvel équilibre intérieur propice à de réelles coexistences!

Choisissez des comportements qui défendent la fidélité de la pensée positive, la persistance des convictions, la mesure de la civilité, le pouvoir de l’autocritique et la grâce de l’humilité ! A chacun d’entre nous cette fois, d’indiquer aux dirigeants de ce monde, emprisonné par de faux prétextes, d’aller vers  le chemin du changement essentiel qui nous appartient. Il consiste à délivrer la part humaine en nous pour promouvoir la paix de chaque jour. Une dimension qui ne peut tolérer, le mensonge des « intelligences » et la menace de quiconque.

Joe Acoury.