Vera EL KHOURY LACOEUILHE, Candidate du Liban au poste de Directeur Général de l’UNESCO, Who’s who ?

Lundi 9 octobre 2017, le Conseil exécutif de l’organisation de l’ONU pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) se réunira, en séance privée pour désigner le successeur à la Bulgare, Mme Irina BOKOVA.  Le premier tour de scrutin, pour le candidat au poste de Directeur général de l’UNESCO, aura lieu à 18h30.

Neuf pays avaient présenté leurs candidats : l’Azerbaïdjan, la Chine, l’Egypte, la France, le Guatemala, l’Irak, le Liban, le Qatar, le Vietnam. Après le retrait du candidat Guatémaltèque, en septembre dernier, et l’irakien, il y a quelques jours, les sept candidats restants se partageront les voix lors de ce premier scrutin et les suivants. Le vote se déroulera en un ou plusieurs jours ; jusqu’à quatre tours de scrutin peuvent être organisés si aucun candidat n’atteint la majorité absolue. Si un cinquième vote devait être organisé, il porterait alors sur les deux arrivés en tête au quatrième tour.

Candidate libanaise, elle est aussi citoyenne française. Vera El Khoury Lacoeuilhe, Who’s who ? (réf. brochure de campagne Vera For Unesco)

Faire face aux défis auxquels le monde est aujourd’hui confronté est complexe. Il ne peut y avoir de réponse simple à ces défis qui touchent chacun d’entre nous. Beaucoup de promesses ont été faites mais peu ont été tenues. Le système des Nations Unies offre le forum idéal pour que des solutions adéquates soient trouvées. Ensemble, avec un Directeur général déterminé, éthique et motivé pour l’UNESCO, nous pouvons créer les conditions d’un monde meilleur avec plus d’empathie, de justice et de sécurité.

Vera El-Khoury Lacoeuilhe, la candidate libanaise à ce poste de Directeur général de l’UNESCO possède une expérience approfondie de plus de 20 ans de la diplomatie multilatérale et des relations internationales. Fortement attachée aux idéaux des Nations Unies, elle a été, tout au long de sa carrière, un ardent défenseur de multilatéralisme, ainsi que du rôle primordial des organisations internationales dans la construction de la paix, de la stabilité et de la durabilité. A ce titre, elle est considérée comme une référence au sein de l’UNESCO. Parmi ses compétences, figure la recherche de consensus grâce à son leadership reconnu.

Forte d’une expérience diplomatique chevronnée et d’une expertise approfondie du droit international, Vera El-Khoury Lacoeuilhe enseigne actuellement le séminaire de niveau Master 2 intitulé « Institutions et Organisations internationales » à Paris I Panthéon-Sorbonne et elle est conseillère auprès du Ministère de la Culture du Liban.

Sa vaste connaissance de la structure et du fonctionnement des organisations internationales a valu à Vera El Khoury Lacoeuilhe une reconnaissance importante au sein du système des Nations Unies. En janvier 2016, elle est aussi nommée membre de « l’Equipe indépendante des conseillers « (ITA mise en place par le Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC) et chargée de formuler des recommandations sur le positionnement à long terme du système de développement des Nations Unies dans le contexte de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Tout au long de sa carrière, Vera El Khoury Lacoeuilhe a conduit un travail centré sur le renforcement de la gouvernance et de l’efficacité, contribuant ainsi aux ambitions de l’UNESCO et à sa pertinence dans un monde en mutation. Cela a incité l’ancien Président du Sénégal, S.E. M. Aboud Diouf, en sa qualité de Secrétaire général de la Francophonie, à lui demander de présider un groupe ad hoc chargé de la réforme des organes directeurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Ses capacités en matière d’analyse critique, son expérience et sa perspicacité ont fortement marqué les différentes missions qu’elle a dirigées à l’UNESCO. A de nombreuses occasions dans de multiples domaines d’intérêt, elle a réussi à convaincre ses pairs de manière motivante et inspirante.

Elle bénéficie d’un long parcours diplomatique et assumé de multiples rôles politiques et plénipotentiaires à l’occasion de nombreuses missions internationales, que ce soit en qualité de Chef de délégation lors de différentes réunions ministérielles ou en présidant différents organes intergouvernementaux.

Elle a activement participé à dix sessions de la Conférence générale et a servi deux mandats (huit ans) au Conseil exécutif de l’UNESCO au cours desquels elle a exercé plusieurs hautes fonctions, notamment la présidence des organes intergouvernementaux de la Conférence général et du Conseil exécutif. Sur les questions relatives à la gouvernance, elle a toujours été un ardent défenseur de la transparence, de l’éthique et de la responsabilité au sein de l’Organisation et de ses organes directeurs.

Vera El Khoury Lacoeuilhe est une négociatrice politique chevronnée et une femme de consensus. Ses compétences, combinées à sa vive pertinence en matière de droit international et ses procédures, lui ont permis de jouer un rôle de chef de file dans l’élaboration des plus importants instruments juridiques de l’UNESCO, notamment dans les négociations et la rédaction de toutes les Déclarations, Recommandations et Conventions adoptées par l’UNESCO au cours des 20 dernières années. Cela lui a conféré une compréhension profonde de l’action normative de l’UNESCO qui l’a conduite à présider plusieurs comités intergouvernementaux de conventions internationales tels que le Comité du patrimoine mondial.

Empreinte d’une conscience éthique élevée, elle veillera à mettre en œuvre vigoureusement des activités à valeur ajoutée et à en garantir l’impact sur le terrain. Elle est profondément convaincue de l’apport fondamental de l’UNESCO dans la construction d’une réflexion universelle pour la paix et le progrès. Elle mettra en œuvre les réformes nécessaires et promouvra l’innovation. La concentration sur les priorités et les résultats sera associée à son engagement pour la transparence, la responsabilité, l’évaluation et la surveillance.

Sa candidature est motivée par son fort attachement à l’UNESCO. Elle est née de sa profonde conviction d’avoir la vision, l’expérience et les qualités personnelles pour faire la différence. Elle est une femme de principe, qui veut apporter clarté, transparence, efficacité et intégrité. Elle dirigera par l’exemple. Elle ne fera pas de promesses qu’elle ne tiendra pas. Elle joindra l’action à la parole.

C’est dans un esprit de concorde, face aux sensibles défis contemporains, que Vera El Khoury Lacoeuilhe dirigera avec engagement, persuasion et diplomatie.

The following two tabs change content below.

Jinane Chaker Sultani Milelli

Jinane Chaker-Sultani Milelli est une éditrice et auteur franco-libanaise. Née à Beyrouth, Jinane Chaker-Sultani Milelli a fait ses études supérieures en France. Sociologue de formation [pédagogie et sciences de l’éducation] et titulaire d’un doctorat PHD [janvier 1990], en Anthropologie, Ethnologie politique et Sciences des Religions, elle s’oriente vers le management stratégique des ressources humaines [diplôme d’ingénieur et doctorat 3e cycle en 1994] puis s’affirme dans la méthodologie de prise de décision en management par construction de projet [1998].