Le dirigeant salafiste, le cheikh Ahmad Assir, a été condamné à 20 ans de travaux forcés, à être déchu de ses droits civiques et à payer une amende de 51 millions de livres libanaises par le tribunal militaire.

Ahmad Assir s’est fait connaître pour ses actions et discours contre le Hezbollah  et parle d’une campagne d’oppression des sunnites depuis l’assassinat en 2005 du premier ministre libanais Rafic Hariri, qui était -lui aussi- originaire de Saïda et de confession musulmane sunnite. Devenu Imam, en 1989, il prêche à la mosquée Bilal Bin Rabah. Il serait crédité d’une large influence dans la communauté sunnite libanaise dont il aurait récupéré les déçus de la marche du 14 mars et du Courant du futur.

Se présentant d’abord comme leader d’un mouvement pacifique, il a radicalisé à partir de 2011 ses actions multipliant les provocations en se rendant notamment à Kfardebian dans le Kesrouan Chrétien, projetant de créer des milices armées sunnites ensuite, et expulsant les membres de la communauté chiite habitant près de sa mosquée.

Depuis 2012, plusieurs combats armés ont éclaté entre ses partisans et ses opposants politiques. Il sera lui-même désormais accompagné de gardes du corps armés. Il se rendra notamment en Syrie pour combattre aux cotés des rebelles syriens à partir de 2013 suite à la création du mouvement des Phalanges de la Résistance Libre (anti Hezbollah). Le 23 juin de la même année, Ahmad Assir et ses partisans attaqueront l’armée libanaise suite à l’arrestation de ces partisans à un point contrôle. Il se retranchera ensuite dans le quartier d’Abra toujours à Saida. L’affrontement se terminera le lendemain avec la fuite du cheikh, la mort de 18 soldats et 11 hommes armés. Certaines rumeurs indiquaient précédemment que l’Organisation de l’Etat Islamique, communément appelée Daech souhaitait le nommer Emir du Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.