La Juge Joceline Matta a condamné 2 adolescents âgés de 16 et 18 ans à apprendre par coeur et à réciter des versets du Coran glorifiant la Vierge Marie et le Christ pour avoir vandalisé une statue de cette dernière à Tripoli au Nord Liban.

Les 200 versets que devront notamment réciter les 2 jeunes hommes concernent plus spécifiquement la Sourate al-Omran et qui évoque la naissance de Jésus Christ.

Les 2 hommes risquaient jusqu’à 1 an de prison ferme pour blasphème et incitation à la haine sectaire, selon l’article 473 du code pénal libanais.

Le Premier Ministre Saad Hariri a salué la décision de la juge leur épargnant la prison. S’exprimant sur le réseau social Twitter, il indique que cette décision permet d’apprendre la compréhension réciproque entre communautés musulmanes et chrétiennes libanaises.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.