En ce 8 mars, journée internationale de lutte des femmes pour l’égalité des droits, nous sommes allés à la rencontre d’une femme exceptionnelle, Madame Nathalie Renault, adjointe au Maire à la ville de Courbevoie déléguée aux ressources humaines, chargée de l’égalité Femmes-Hommes.

En présence de Monsieur Jacques Kossowski, Député Maire de la ville de Courbevoie ainsi que de nombreux-ses élus-ues, directeurs-trices et responsables de services de la ville pour l’inauguration de l’exposition qu’elle a orchestré sur le thème « Rendons nos droits universels » Nathalie Renault annonce qu’en 2017, Courbevoie s’engage pour l’égalité des femmes et des hommes. Des actions seront mises en place en direction des politiques publiques. Ces actions seront menées sur le territoire communal d’une part, et en interne d’autre part sur l’égalité professionnelle, car malgré les droits acquis, les inégalités persistent en France et dans le monde.
Concrètement, quelles seront ces actions ?

Tout d’abord il faut sensibiliser la population sur l’égalité des droits des femmes et des hommes, mettre en place des manifestations visant à changer le regard de la société sur la capacité des femmes à être présentes dans les métiers où nous ne les attendons pas forcément.

Quel est le but de cette exposition ?

L’exposition « Rendons nos droits universels » répond à un seul mot d’ordre ; toutes les femmes du monde sont liées dans un même combat pour plus de droits et de dignité :
Droit à l’instruction, à la culture à l’égalité salariale et l’évolution professionnelle, à la laïcité, à la mixité dans le sport…autant de droits fondamentaux des femmes pour lesquels il faut continuer à lutter, des personnalités, femmes et hommes, témoignent de leur engagement pour l’égalité des sexes et l’universalité des droits humains.

C’est avec conviction que nous poursuivrons nos actions, car lorsque les inégalités disparaissent, c’est l’ensemble de notre société qui progresse, et lorsque nous nous engageons sur le chemin de l’égalité, nous nous engageons pour une société plus juste.

Zeina TOURBAH EL-HOSS

PARTAGER
Article précédentLes limites de la politique actuelle de « déradicalisation »
Article suivantLe 14 mars, ça vous dit quelque chose?

Jinane Chaker-Sultani Milelli est une éditrice et auteur franco-libanaise.
Née à Beyrouth, Jinane Chaker-Sultani Milelli a fait ses études supérieures en France. Sociologue de formation [pédagogie et sciences de l’éducation] et titulaire d’un doctorat PHD [janvier 1990], en Anthropologie, Ethnologie politique et Sciences des Religions, elle s’oriente vers le management stratégique des ressources humaines [diplôme d’ingénieur et doctorat 3e cycle en 1994] puis s’affirme dans la méthodologie de prise de décision en management par construction de projet [1998].