Intention et désir. Dessein. Acte de créer pour répondre à un besoin. Pour une fin à réaliser. Pour offrir à l’autre un confort, un mode de vie, une accessibilité. Concéder des moyens. Écouter. Analyser. Et placer l’être humain avant tout.

L’homme est un grand créateur. Homo-Sapiens dans sa grotte de Lascaux, ou a Chevet, des fresques racontent ce qui fut, il y a des milliers d’années. Avant que l’homme ne devienne deux fois Sapiens. Cortex en évolution. Intelligence en perpétuelle mutation. Dessein de l’homme et de l’humanité entière. Faire. Concevoir. Réaliser. Thonet et sa chaise numérotée, les esprits révolutionnaires du Bauhaus, le plastique  moulé du couple Eames, ou encore les luminaires arachnéens du grand Mouille. La seconde guerre mondiale et la reconstruction des années 50. Le Design est partout. Partout dans l’économique, le social, le politique, et le territoire. Partout comme un levier de développement, entre la pensée et la pratique. Et surtout la création par la compréhension des liens logiques entre les choses. Et cette puissance relève de l’irrationnel, de l’émotionnel, des désirs et des passions.

À l’heure où la crise mondiale gronde, où le réchauffement de la planète obsède, où les réseaux sociaux ont transformé notre  rapport à autrui ; le design s’impose comme étant un art majeur, une réponse au cœur même des institutions en place, afin d’engendrer un changement profond dans nos manières de produire, de consommer, de communiquer, de bouger. Nous sommes designers. À la croisée de l’art, de la technique et de la société. Nous sommes ceux qui font, qui produisent, qui offrent des solutions. Nous sommes ceux qui ont transformé les silex  en outils de chasse, le rocher en siège confortable, et les coquillages en cuillères. Nous sommes ceux qui regardent l’avenir, avec des rêves suspendus en sac à dos. Nous sommes dans l’action ! Partout. Design et designers au service d’un même dessein. Améliorer la qualité de vie, donner forme aux objets, insuffler  une interactivité. Nous sommes dans le moment, dans l’analyse continue, dans l’observation du monde qui nous entoure.

Nous sommes designers avec un peu du Petit Prince dans nos cœurs, parce qu’un mouton peut toujours se transformer en un beau nuage. Créateurs libres, pour un même dessein !

Hala Moubarak

Texte original adapté du Français à l’anglais, publié pour la Newsletter de l’USEK

Article précédentLe printemps Américain?
Article suivantPenelopegate : vraiment tous pourris ?
Trentenaire aux cheveux rouges. Hier, un cri. Aujourd’hui, elle est «À cor et à cri ». Ambidextre. Architecte d’intérieur. Enseignante. Designer à ses heures perdues. Dévoreuse de livres d’histoire et de littérature. Mordue d’art. Râleuse au second degré. Vit une relation ambigüe avec Beyrouth. Se promène souvent avec l’énergie d’une étoile. Aime manger de la glace à la vanille. Grande rêveuse idéaliste. Atteinte d’une folie passagère. Fut le chat de Toulouse Lautrec dans une vie antérieure ! Si, si… je vous le jure !